AccueilMaladies oculairesMaladies oculaires A-Z

La grossesse peut entraîner de la sécheresse oculaire et d’autres changements de vision

De nombreux changements liés à la grossesse sont bien connus, comme les poussées soudaines d’hormones, les fringales, les sautes d’humeur, les nausées matinales et l’expansion du ventre, mais ce ne sont pas toutes les femmes qui savent que les changements de vision peuvent aussi accompagner ces 40 semaines de gestation. 

La cascade d’hormones déferlant dans le corps d’une femme enceinte affecte tous les tissus et organes, y compris les yeux.

La plupart des changements oculaires sont temporaires et légers et se résorbent après l’accouchement, mais certains d’entre eux peuvent être des indices d’un problème plus grave. 

Voici des explications concernant les changements oculaires les plus fréquents liés à la grossesse, ainsi que leurs causes et les façons de les traiter :

Vision floue et sécheresse oculaire

Les poussées soudaines d’hormones pendant la grossesse peuvent changer la qualité et la quantité de la production de larmes dans l’œil, entraînant le syndrome des yeux secs, avec des symptômes comme une production excessive de larmes, une intermittente vision floue, et une sensation d’égratignure, souvent accompagnée de brûlure

Ce phénomène se produit lorsque les minuscules glandes lubrifiantes tapissant les bordures des paupières supérieures et inférieures (appelées glandes de Meibomius) produisent moins de sébum pour garder les yeux humides. Les glandes peuvent être temporairement affectées par de faibles réserves d’hormones de grossesse, appelées androgènes. 

Les symptômes de sécheresse oculaire peuvent souvent être traités avec des larmes artificielles sans ordonnance ainsi qu’avec des compresses chaudes apaisantes. 

Votre professionnel des soins de la vue peut aussi prescrire des gouttes traitant la nature inflammation du syndrome de l’œil sec. Consultez notre guide d’information expliquant les meilleures façons de soulager les yeux secs.

Changements de réfraction

La clarté de la vision dépend de la façon dont les yeux plient, ou réfractent, la lumière. Les déviations de l’acuité visuelle moyenne de 20/20 sont appelées des erreurs de réfraction, qui peuvent être corrigées avec des lunettes ou des verres de contact. 

La grossesse peut changer la façon dont les yeux réfractent la lumière en raison de la rétention d’eau (songez aux pieds, aux doigts et aux chevilles enflés), qui peut faire épaissir la cornée et altérer la surface avant de l’œil. Cela peut entraîner des changements de vision. 

La vision retourne habituellement à la normale après l’accouchement. 

Si les changements sont mineurs, les experts conseillent d’attendre plusieurs semaines après l’accouchement pour prescrire de nouveaux verres de contact ou de nouvelles lunettes. 

Migraines et sensibilité accrue à la lumière

Près de 40 % des femmes en âge de procréer souffriront de migraines à un moment donné. 

Les femmes enceintes qui souffrent de migraines remarquent souvent un certain soulagement pendant le deuxième et le troisième trimestre de la grossesse, mais les migraines peuvent se déclarer pendant la période post-partum en raison de chutes abruptes des niveaux d’œstrogène.

La sensibilité à la lumière, aussi appelée photophobie, est un symptôme fréquent de migraines. 

« Nous traitons les migraines avec des analgésiques sécuritaires pour les bébés », affirme l’obstétricienne Keisha R. Callins, MD, MPH, professeure clinique adjointe à l’école de médecine de l’Université Mercer, aux États-Unis. 

« De plus, nous recommandons des mesures simples, comme porter des lunettes de soleil ou éteindre les lumières dans une pièce », ajoute-t-elle.

Les changements de vision peuvent indiquer une pathologie dangereuse

Vos yeux peuvent transmettre un message d’avertissement d’une pathologie potentiellement dangereuse pendant la grossesse : la prééclampsie, une tension artérielle dangereusement élevée. 

Cette complication affecte environ 5 % des femmes enceintes et peut se produire aux environs de la 20e semaine de grossesse. 

L’apparition de l’hypertension et la protéinurie, un excédent de protéines dans l’urine, sont deux symptômes importants de prééclampsie. Comme la tension artérielle peut grimper rapidement et mettre en danger la vie de la mère et du bébé, il est essentiel de recevoir des soins médicaux. 

Les symptômes oculaires évidents comprennent une vision trouble, des auras de lumières clignotantes, des corps flottants ou des taches foncées dans le champ de vision, une soudaine incapacité à effectuer la mise au point avec les yeux et même une cécité temporaire.

Toutefois, d’autres problèmes oculaires plus importants, y compris l’enflure et les saignements de la rétine, peuvent aussi se produire. Les maux de tête et les troubles digestifs sont aussi souvent présents. 

« Il est essentiel de ne pas ignorer ces signes d’avertissement », affirme Callins. « Si vous ressentez ces symptômes, consultez votre médecin pour effectuer un examen. L’hypertension pendant la grossesse est la deuxième cause la plus fréquente de mortalité maternelle. » 

Callins affirme qu’un traitement avec des médicaments contrôlant la tension artérielle peuvent être efficaces et, dans certains cas, si la grossesse est suffisamment avancée, un accouchement prématuré peut être envisagé. 

« Je viens de mettre au monde un bébé après 31 semaines de grossesse, dit-elle, car la mère avait une tension artérielle de 200/100. » 

Callins signale que le bébé et la mère se portent bien. Elle affirme que la prise quotidienne d’aspirine est recommandée si la mère a eu un épisode de prééclampsie lors d’une grossesse antérieure. 

« Cette mesure peut alléger ou prévenir le problème avant qu’il survienne », affirme Callins. 

Diabète et risque présent pendant la grossesse

Les femmes enceintes affectées par le diabète doivent être surveillées étroitement pendant leur grossesse, selon Callins, puisque la grossesse peut exacerber une maladie oculaire préexistante. 

Le diabète est reconnu pour endommager les petits vaisseaux sanguins de la rétine à l’arrière de l’œil, entraînant une rétinopathie diabétique

Les signes de rétinopathie diabétique comprennent une vision floue, des corps flottants et des taches foncées dans le champ de vision, ainsi que des fluctuations de la vision, des zones sombres ou vides dans le champ de vision et une vision déficiente des couleurs. 

« Certaines personnes diabétiques prenant de l’insuline par voie orale peuvent devoir passer à la forme injectable pour mieux contrôler leur diabète », déclare Callins. 

Elle surveille les complications rares, mais graves, telles que le décollement de la rétine, qui doit être réparé immédiatement par une chirurgie au laser. 

Le diabète gestationnel, une pathologie qui survient pendant la grossesse et qui disparaît après l’accouchement, peut aussi causer une vision floue.

Changements de tension oculaire

Nos yeux contiennent un fluide clair qui circule continuellement et qui contribue à garder les yeux « gonflés », un peu comme l’air dans un ballon. 

La tension oculaire normale change tout au long de la journée. Elle varie habituellement entre 10 et 21 mm Hg (millimètres de mercure). Pendant la grossesse, la tension oculaire peut diminuer légèrement.

Si une femme enceinte est traitée pour le glaucome, elle doit réévaluer ses médicaments avec son obstétricien et son professionnel des soins de la vue pour s’assurer de leur innocuité pendant la grossesse.

Grossesse et verres de contact

Si le port de verres de contact est inconfortable pendant la grossesse, votre professionnel des soins de la vue peut envisager l’utilisation de lentilles jetables à port quotidien ou de lentilles spécialisées pouvant corriger les problèmes liés à la sécheresse oculaire. Ce professionnel peut aussi modifier vos habitudes en matière de verres de contact. 

« Je dis souvent à mes patientes de ne pas porter de verres de contact ou de prendre des pauses, puisque les lentilles peuvent être particulièrement irritantes pour les yeux secs pendant la grossesse », affirme Jessica Cameron, OD, FAAO, une professionnelle des soins de la vue du service d’ophtalmologie à l’Université de la Floride. 

« Je recommande également une bonne routine de lubrification avec des larmes artificielles et des onguents », ajoute-t-elle.

Grossesse et LASIK : attendez

Les professionnels des soins de la vue ne recommandent pas le LASIK (chirurgie oculaire réfractive) pendant la grossesse, puisque ces changements de vision sont souvent temporaires. 

Il est conseillé d’attendre au moins six mois après l’accouchement avant d’avoir une chirurgie réfractive. 

« Je constate ces types de changements réfractifs tout au long de la grossesse », signale Cameron. « Si une femme se sent vraiment gênée par la situation, je vais changer son ordonnance, mais je vais aussi la rassurer en lui disant que cela est normal et que tout devrait revenir à la normale après l’accouchement. » 

La grossesse et vos yeux

La grossesse est une période merveilleuse pendant laquelle votre corps change rapidement. Il est logique de prendre soin de l’ensemble de votre corps, y compris vos yeux, avec des aliments sains et un repos adéquat. 

Assurez-vous de bien manger, avec de grandes quantités de légumes à feuilles vertes, de fruits, de noix et de poissons riches en oméga-3, comme le saumon et la sardine. 

Finalement, reposez-vous, restez bien hydratée et imaginez le moment où vous verrez enfin votre nouveau-né.

Find Eye Doctor

Planifier un examen

Trouver Eye Doctor