Accueil Maladies oculaires Maladies oculaires A-Z

Soulagement des allergies oculaires


fleur sauvage de pissenlit

Les allergies oculaires — les yeux rouges, larmoyants qui démangent et qui réagissent aux mêmes irritants que ceux qui causent les éternuements et l’écoulement nasal chez les personnes souffrant d’allergies saisonnières — sont très communes.

En plus de souffrir des symptômes d’éternuement, de congestion et d’écoulement nasal, la plupart de ces personnes allergiques ont aussi des démangeaisons aux yeux, des larmoiements, des yeux rouges et des paupières enflées.

Dans certains cas, les allergies oculaires peuvent également jouer un rôle dans la conjonctivite et d’autres infections oculaires.

Si vous pensez souffrir d’allergies oculaires, voici quelques conseils utiles pour vous aider à soulager vos yeux rouges, irrités et larmoyants.

Ce qui cause les allergies oculaires

Expandable

Les yeux rouges, démangeaisons et larmoyants sont les signes et symptômes distinctifs des allergies.

Les allergènes sont normalement des substances inoffensives qui causent des problèmes aux personnes prédisposées aux réactions allergiques. Les allergènes les plus courants dans l’air qui causent des allergies oculaires sont le pollen, la moisissure, la poussière et les squames d’animaux.

Les allergies oculaires peuvent également être causées par des réactions à certains cosmétiques ou gouttes oculaires, notamment les larmes artificielles utilisées pour traiter les yeux secs qui contiennent des agents de conservation.

Les allergies alimentaires et les réactions allergiques aux piqûres d’abeilles ou autres piqûres d’insectes n’affectent généralement pas les yeux aussi gravement que les pneumallergènes.

Soulagement des allergies oculaires

Pour soulager vos allergies oculaires et vos yeux larmoyants qui vous démangent, vous avez quelques options :

Évitez les allergènes.

La meilleure façon de contrôler vos symptômes d’allergie oculaire est de faire tout ce que vous pouvez pour limiter votre exposition aux allergènes courants auxquels vous savez que vous êtes sensible.

Par exemple, les jours où le taux de pollen est élevé, restez à l’intérieur autant que possible et, si vous avez un climatiseur, utilisez-le pour filtrer l’air. Utilisez des filtres de fournaise de haute qualité qui peuvent emprisonner les allergènes courants et remplacez les filtres fréquemment.

Lorsque vous sortez à l’extérieur pendant la saison des allergies, portez des lunettes de soleil enveloppantes pour vous protéger les yeux du pollen, de l’herbe à poux, etc., et fermez les fenêtres de votre voiture en conduisant.

Retirez vos verres de contact

Parce que la surface des verres de contact peut attirer et accumuler des allergènes en suspension dans l’air, envisagez de porter des lunettes plutôt que ces verres de contact pendant la saison des allergies. Vous pouvez aussi opter pour des verres de contact jetables quotidiennes que vous jetez après une seule utilisation afin d’éviter l’accumulation d’allergènes et d’autres débris sur vos verres de contact.

Souvent, votre meilleure option, si vos allergies vous dérangent les yeux, est d’arrêter complètement de porter des verres de contact — au moins jusqu’à ce que vos symptômes d’allergie soient partis. Aussi, le port de lunettes munies de lentilles photochromiques peut réduire la sensibilité à la lumière liée aux allergies et peut aider à protéger vos yeux des allergènes en suspension dans l’air.

Utilisez des gouttes pour les yeux

Parce que les allergies oculaires sont si fréquentes, il existe de nombreuses marques de gouttes oculaires en vente libre qui sont formulées pour soulager les démangeaisons, les rougeurs et les larmoiements causés par les allergènes.

Si vos symptômes d’allergie oculaire sont relativement légers, les gouttes ophtalmiques en vente libre pour le soulagement des allergies peuvent être très efficaces et moins coûteuses que les gouttes ophtalmiques sur ordonnance ou autres médicaments. Demandez à votre opticien de vous recommander une marque à essayer.

Renseignez-vous auprès de votre médecin sur les médicaments sur ordonnance

Si vos symptômes d’allergie sont relativement graves ou si les gouttes ophtalmiques en vente libre sont inefficaces pour soulager vos symptômes, il se peut que votre médecin vous prescrive un médicament plus puissant.

Les gouttes ophtalmiques sur ordonnance et les médicaments oraux utilisés pour soulager les allergies oculaires comprennent :

Les antihistaminiques

Une partie de la réponse allergique naturelle de l’organisme est la libération d’histamine, une substance qui dilate les vaisseaux sanguins et rend les parois des vaisseaux anormalement perméables.

Les symptômes causés par l’histamine comprennent un écoulement nasal, des démangeaisons et des larmoiements. Les antihistaminiques réduisent les réactions allergiques en bloquant la fixation de l’histamine aux cellules du corps qui produisent une réponse allergique.

Les décongestionnants

Les décongestionnants aident à réduire l’enflure des voies nasales pour faciliter la respiration. Ils réduisent aussi la taille des vaisseaux sanguins sur le blanc (sclérotique) de l’œil pour soulager les yeux rouges. Il existe des médicaments combinés qui contiennent à la fois un antihistaminique et un décongestionnant.

Stabilisateurs de membrane

Ces médicaments provoquent des changements dans les cellules contenant de l’histamine située dans les tissus de tout l’organisme, y compris la conjonctive de l’œil et les paupières qui les empêchent de libérer de l’histamine et des médiateurs connexes des réactions allergiques.

Étant donné qu’il peut s’écouler plusieurs semaines avant que les effets complets des stabilisateurs de membranes se manifestent, il est préférable d’utiliser ces médicaments avant le début de la saison des allergies pour prévenir ou réduire la gravité des réactions allergiques futures (plutôt que pour traiter les symptômes allergiques aigus qui existent déjà).

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens

Aussi appelées AINS, ces gouttes oculaires peuvent être prescrites pour diminuer l’enflure, l’inflammation et d’autres symptômes associés à la conjonctivite allergique saisonnière (aussi appelée rhume des foins).

Stéroïdes

Des gouttes corticostéroïdes pour les yeux sont parfois prescrites pour soulager les symptômes aigus d’allergie oculaire. Mais les effets secondaires potentiels de l’utilisation à long terme de ces médicaments comprennent une tension oculaire élevée, le glaucome et les cataractes, de sorte qu’ils sont généralement prescrits pour une utilisation à court terme seulement.

Renseignez-vous sur l’immunothérapie

Si aucune des mesures ci-dessus n’est efficace, consultez votre médecin au sujet de l’immunothérapie. Il s’agit d’un traitement dans lequel un spécialiste des allergies vous injecte de petites quantités d’allergène pour vous aider à développer progressivement votre immunité et ainsi diminuer vos réactions allergiques.


Auto-vérification des allergies oculaires

Expandable

Les allergènes courants comprennent le pollen, les squames animales et les moisissures.

Répondez à ce questionnaire pour savoir si vous souffrez d’allergies oculaires. Consultez toujours un opticien près de chez vous si vous soupçonnez que vous avez une affection oculaire nécessitant des soins.

  • Les allergies sont-elles courantes dans votre famille?

  • Vos yeux vous démangent-ils souvent, surtout pendant la saison du pollen au printemps?

  • Vous a-t-on déjà donné un diagnostic de conjonctivite?

  • Êtes-vous allergique à certains animaux comme les chats?

  • Avez-vous souvent besoin de prendre un antihistaminique ou un décongestionnant pour contrôler les éternuements, la toux et la congestion?

  • Lorsque l’air est chargé de pollen, vos yeux sont-ils moins rouges lorsque vous êtes à l’intérieur ou près d’un climatiseur?

  • Vos yeux se mettent-ils à larmoyer lorsque vous portez certains cosmétiques ou lotions, ou lorsque vous êtes en présence de certains parfums forts?

Si vous avez répondu « oui » à la plupart de ces questions, il se peut que vous ayez des allergies oculaires. Prenez rendez-vous avec un optométriste ou un ophtalmologiste pour déterminer la meilleure marche à suivre. "yes" to most of these questions, then you may have eye allergies. Make an appointment with an optometrist or ophthalmologist to determine the best course of action.


Allergies oculaires et verres de contact

L’inconfort causé par les verres de contact est une plainte courante pendant la saison des allergies, même que certains porteurs se demandent s’ils n’y seraient pas allergiques.

La question de l’allergie aux verres de contact se pose aussi de temps à autre lorsqu’une personne commence à porter des lentilles en silicone hydrogel après avoir porté avec succès des verres de contact souples (hydrogel) courantes et qu’elle éprouve des symptômes d’allergie semblables.

Des études ont démontré que le responsable des allergies oculaires associées au port de verres de contact n’est pas une réaction allergique à ces dernières, mais aux substances qui s’accumulent à la surface des lentilles.

Lorsqu’on passe des lentilles souples aux lentilles en silicone hydrogel, il peut y avoir un inconfort en raison de la surface et des caractéristiques chimiques du matériau des lentilles hydrogel qui peuvent attirer plus facilement les dépôts que le matériau des lentilles souples.

De nombreux opticiens croient que les meilleurs verres de contact souples pour les personnes sujettes aux allergies oculaires sont les verres de contact jetables à port quotidien que l’on jette après une utilisation, ce qui réduit l’accumulation d’allergènes et d’autres débris à la surface des lentilles.

Le silicone hydrogel est souvent le matériau de prédilection pour ces lentilles, car il permet à beaucoup plus d’oxygène de passer à travers la lentille comparativement aux matériaux habituellement utilisés pour fabriquer des verres de contact souples.

Find Eye Doctor

Planifier un examen

Trouver Eye Doctor