Conditions oculaires

Rétinopathie diabétique et traitement de l’œdème maculaire

Rétinopathie diabétique: illustration montrant comment la vision est affectée
Advertisement

La rétinopathie diabétique est une atteinte de la rétine sensible à la lumière à l’arrière de l’œil qui est causée par le diabète de type 1 ou 2.

L’hyperglycémie chronique causée par la maladie endommage de minuscules vaisseaux sanguins dans la rétine, ce qui entraîne une fuite de liquide ou de sang dans les tissus rétiniens. Les dommages aux vaisseaux sanguins rétiniens provoquent également des saignements dans la cavité postérieure de l’œil qui contient le corps vitré normalement clair.

Ces changements finissent par causer des dommages irréparables à la rétine et entraînent des problèmes de vue qui ne peuvent être corrigés par des lunettes ou des lentilles cornéennes.

La rétinopathie diabétique est associée à la prolifération d’une protéine appelée facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGF) dans la rétine.

Le VEGF stimule la production de nouveaux vaisseaux sanguins dans la rétine pour fournir plus d’oxygène aux tissus, car la circulation sanguine rétinienne est insuffisante en raison du diabète.

Malheureusement, ces nouveaux vaisseaux sanguins minuscules qui se forment dans la rétine en réponse au VEGF sont fragiles et se multiplient, entraînant une fuite de liquide supplémentaire, un saignement et une cicatrisation dans la rétine et une perte progressive de vision.

Les fuites de vaisseaux sanguins de la rétinopathie diabétique peuvent entraîner l’accumulation de liquide dans la macula, qui est la partie la plus sensible de la rétine et qui est responsable de la vision centrale et des couleurs.

Cette condition, appelée œdème maculaire diabétique, est la principale cause de perte de vision associée à la rétinopathie diabétique.

Lasers pour le traitement de la rétinopathie diabétique

Le traitement au laser des maladies oculaires liées au diabète cible généralement le tissu oculaire endommagé. Certains lasers traitent directement les vaisseaux sanguins qui saignent par "soudage par points" et scellent la zone de fuite (photocoagulation

). D’autres lasers éliminent les vaisseaux sanguins anormaux qui se forment en raison de la néovascularisation.

Les lasers peuvent également être utilisés pour détruire les tissus non essentiels à la périphérie de la rétine, ce qui peut aider à réduire la production de VEGF et améliorer la circulation sanguine vers la rétine centrale.

Après le traitement au laser de la rétine périphérique, une partie du flux sanguin contourne cette région et irrigue davantage la partie centrale de la rétine. L’apport supplémentaire de nutriments et d’oxygène qui en résulte aide à maintenir la santé des cellules de la macula qui sont essentielles à une vision détaillée et à la perception des couleurs. Toutefois, une partie de la vision périphérique pourrait être perdue à cause de ce traitement.

Les deux types de traitements au laser couramment utilisés pour traiter les maladies oculaires liées au diabète sont :

Photocoagulation au laser focale ou en grille

Ce type d’énergie laser vise directement la zone touchée ou est appliqué sous forme de grille pour détruire les tissus endommagés des yeux et éliminer les cicatrices qui contribuent aux taches aveugles et à la perte de vision. Cette méthode de traitement au laser cible généralement des vaisseaux sanguins individuels.

Photocoagulation panrétinienne au laser (PPR)

Avec cette méthode, environ 1 200 à 2 400 petits points d’énergie laser sont appliqués à la périphérie de la rétine, sans toucher à la zone centrale.

Le traitement de l’œdème maculaire diabétique (OMD) cliniquement significatif implique également l’utilisation de l’angiographie fluorescéinique

 pour obtenir des images de l’intérieur de l’œil. Ces images guident avec précision l'application de l'énergie laser, qui aide à "assécher" le gonflement localisé de la macula. Un angiographie fluorescéinique peut également identifier l'emplacement d'une fuite de vaisseau sanguin causée par une rétinopathie diabétique proliférative.

Bien que le traitement au laser de la rétinopathie diabétique n’améliore généralement pas la vision, la thérapie est conçue pour prévenir toute perte de vision supplémentaire. Même les gens qui ont une vision de 20/20  et qui répondent aux critères de traitement devraient être évalués pour le traitement au laser afin de prévenir une éventuelle perte de vision liée au diabète.

À quoi s’attendre avant, pendant et après le traitement au laser?

Le traitement au laser se déroule généralement dans une clinique ou un hôpital ophtalmologique et ne nécessite pas de passer la nuit sur place.

Assurez-vous d’être accompagné par quelqu’un qui vous conduira au bureau ou à la clinique le jour de l’intervention. Après l’intervention, vous devrez également porter des lunettes de soleil car vos yeux seront temporairement dilatés et sensibles à la lumière.

Avant l’intervention, un anesthésique topique ou une injection à côté de l’œil pour l’engourdir et l’empêcher de bouger pendant le traitement au laser vous sera administré.

Votre ophtalmologiste effectuera ces ajustements du faisceau laser avant qu’il ne soit dirigé vers votre œil :

  • La quantité d’énergie utilisée
  • La taille de la "tache" ou de l'extrémité du faisceau qui est dirigé dans l'œil
  • Le motif appliqué par le faisceau laser sur la zone ciblée

Un traitement au laser dure habituellement au moins quelques minutes, mais il peut nécessiter plus de temps selon l’étendue de votre problème oculaire.

Pendant le traitement au laser, vous pourriez ressentir un certain inconfort, mais vous ne devriez ressentir aucune douleur. Immédiatement après un traitement, vous devriez être en mesure de reprendre vos activités normales. Vous pourriez ressentir un certain inconfort et une vision floue pendant un jour ou deux après chaque traitement au laser.

Le nombre de traitements dont vous aurez besoin dépendra de votre problème oculaire et de l’étendue des dommages. Les personnes souffrant d’œdème maculaire diabétique cliniquement significatif peuvent avoir besoin de trois à quatre séances de traitement laser différentes à des intervalles de deux à quatre mois pour mettre un terme à l’enflure maculaire.

Si vous souffrez de rétinopathie diabétique proliférante (RDP), ce qui signifie que la fuite de liquide a commencé dans la rétine, le traitement au laser devrait prendre de 30 à 45 minutes par séance, et vous pourriez avoir besoin de trois ou quatre séances.

Vos chances de préserver votre vision restante lorsque vous êtes atteint de RDP s’améliorent si vous recevez une photocoagulation panrétinienne au laser aussitôt que possible après le diagnostic.

Traitement sans laser de l’œdème maculaire diabétique

L’injection de corticostéroïdes ou d’autres médicaments dans l’œil, directement ou sous la forme d’un implant injectable, est parfois recommandée au lieu des procédures au laser pour le traitement de l’œdème maculaire diabétique.

Dans certains cas, une combinaison d’injections de médicaments et d’un traitement au laser peut être recommandée.

Au fur et à mesure que la rétinopathie diabétique s’aggrave, en plus du VEGF, d’autres petites protéines (cytokines) sont libérées par les cellules, provoquant une inflammation supplémentaire de la rétine qui peut causer ou aggraver l'OMD.

Il a été démontré que les corticostéroïdes ont un effet bénéfique en diminuant la quantité de VEGF et d’autres cytokines inflammatoires produites par les cellules (un processus appelé "downregulation"), ce qui peut entraîner une réduction de l'œdème maculaire lié au diabète.

Les risques associés au traitement aux stéroïdes intraoculaires pour l’OMD comprennent les cataractes et les le glaucome,. La perte de vision due à la cataracte peut généralement être restaurée par la chirurgie de la cataracte. Pour réduire le risque de glaucome, votre ophtalmologiste pourrait recommander l’utilisation préventive de gouttes ophtalmologiques ou même la chirurgie du glaucome.

Vitrectomie et autres traitements chirurgicaux pour les maladies oculaires diabétiques

Chez certaines personnes qui souffrent de rétinopathie diabétique proliférante, les saignements dans le vitré

(hémorragie vitréenne) rend le traitement de photocoagulation au laser impossible, car le sang obscurcit la vue du chirurgien de la rétine.

Si l’hémorragie vitréenne ne disparaît pas après quelques semaines ou quelques mois, une intervention chirurgicale appelée vitrectomie peut être pratiquée pour enlever le vitré hémorragique et le remplacer par un matériau transparent sous forme de gel. Après la vitrectomie, une photocoagulation au laser peut être effectuée. La procédure au laser est effectuée au moment de la vitrectomie ou peu de temps après.

Les saignements rétiniens et les hémorragies vitréennes peuvent également entraîner la formation de bandes de tissu cicatriciel. Ces bandes de tissu cicatriciel peuvent causer une traction sur la rétine, ce qui peut entraîner un le décollement de la rétine. Si vous avez reçu un diagnostic de rétinopathie diabétique et que vous constatez des flashs de lumière et une perte soudaine de la vision périphérique (deux symptômes d’une rétine décollée), consultez immédiatement votre ophtalmologiste.

Advertisement

Prenez rendez-vous pour un examen de la vue