AccueilMaladies oculairesMaladies oculaires A-Z

Hyphéma : Faits concernant les saignements à l’intérieur de l’œil

Qu’est-ce que l’hyphéma?

Un hyphéma est un saignement ou une rupture d’un vaisseau sanguin à l’intérieur de l’œil qui entraîne une accumulation de sang dans la chambre antérieure de l’œil, c’est-à-dire l’espace situé entre la cornée et l’iris..

La gravité d’un hyphéma est évaluée en fonction de la quantité de sang qui s’accumule dans l’œil :

  • Degré 0 (microhyphéma) : Pas d’accumulation visible de sang, mais un examen microscopique permet de voir des globules rouges dans la chambre antérieure.

  • 1er degré : Accumulation de sang dans moins du tiers inférieur de la chambre antérieure.

  • 2e degré : Le sang remplit entre un tiers et la moitié de la chambre antérieure.

  • 3e degré : Le sang remplit entre la moitié et moins de la totalité de la chambre antérieure.

  • 4e degré : Le sang remplit la totalité de la chambre antérieure. Si le sang est rouge vif, il s’agit d’un hyphéma total. Si le sang est rouge-noir foncé, on l’appelle parfois un "hyphéma « en boule noire »."

En général, plus le degré d’hyphéma est élevé, plus le risque de perte de vision et de produire des lésions oculaires à long terme est important.

La couleur rouge foncé ou noire d’un hyphéma « en boule noire » (le type le plus dangereux) est associée à une diminution de la circulation de l’humeur aqueuse et de l’oxygène dans la chambre antérieure de l’œil.

Quels sont les autres symptômes de l’hyphéma?

Outre la présence de sang dans l’œil, voici quelques symptômes généralement associés à l’hyphéma :

Des douleurs oculaires, une sensibilité à la lumière et des maux de tête sont particulièrement susceptibles de survenir si un hyphéma provoque une augmentation de la pression intraoculaire (PIO).

Quelles sont les causes de saignements à l’intérieur de l’œil?

La cause la plus fréquente de l’hyphéma est un traumatisme oculaire. C’est pourquoi il est important de consulter immédiatement votre professionnel des soins de la vue si vous subissez une blessure qui provoque un œil au "beurre noir".

Dans certains cas, un hyphéma traumatique peut également survenir après une chirurgie de l’œil, notamment une chirurgie de la cataracte. Mais c’est assez rare.

Il est également possible qu’un hyphéma se produise spontanément, notamment chez les personnes qui prennent des anticoagulants (comme la warfarine ou l’aspirine) ou qui souffrent d’un trouble de la coagulation sanguine (hémophilie). Le diabète peut également augmenter le risque d’un hyphéma spontané, tout comme la formation d’une tumeur dans l’œil (mélanome oculaire).

L’hyphéma est-il grave? Entraîne-t-il des complications?

En général, le sang qui s’accumule dans la chambre antérieure de l’œil à cause d’un hyphéma est réabsorbé par l’organisme sans que l’œil subisse de dommages permanents.

Même si votre œil se porte bien et que votre vision semble correcte, consultez immédiatement un professionnel des soins de la vue si vous avez subi un traumatisme oculaire susceptible de provoquer un hyphéma.

Mais dans certains cas, la coagulation de ce sang va obstruer ou endommager la structure située à la périphérie de la chambre antérieure qui contrôle l’écoulement normal de l’humeur aqueuse de l’œil. Cela peut provoquer une augmentation de la pression oculaire qui peut entraîner un glaucome et une cécité permanente.

De plus, dans certains cas, un nouveau saignement peut se produire à l’intérieur de l’œil après la blessure initiale qui a causé un hyphéma traumatique. Ce nouveau saignement (qui survient généralement quelques jours après la blessure) peut être plus grave et plus dangereux que le saignement initial.

Les personnes atteintes d’anémie falciforme, une maladie héréditaire dans laquelle les globules rouges sont distordus en forme de croissant, ou celles qui possèdent simplement le trait génétique pour cette maladie, présentent un plus grand risque de subir des lésions oculaires dues à un hyphéma.

Traitement de l’hyphéma

En fonction de la gravité de l’hyphéma et des facteurs de risque associés, votre ophtalmologiste peut recommander une combinaison des précautions et des traitements suivants :

  • Moins d’activité physique

  • Garder la tête haute (même au lit)

  • Porter un couvre-œil

  • Visites de suivi fréquentes pendant quelques semaines ou quelques mois

  • Analgésiques

  • Médicament anti-inflammatoire (topique ou oral)

  • Autres médicaments

Dans le cas d’un hyphéma grave, il se peut qu’une intervention chirurgicale soit nécessaire.

N’utilisez pas d’analgésiques en vente libre contenant de l’aspirine ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) si vous avez un hyphéma, car ces médicaments peuvent augmenter les risques d’une récidive de saignements dans l’œil.

Même si votre œil se porte bien et que vous ne remarquez aucun problème de vision, consultez immédiatement un professionnel des soins de la vue si vous avez subi un traumatisme oculaire susceptible de provoquer un hyphéma. Veillez à vous rendre à toutes les visites de suivi recommandées par votre médecin.

Il est également très important de procéder à des examens oculaires de routine après un hyphéma, car le risque de haute pression oculaire et de glaucome peut être plus élevé même des années plus tard.

Comment puis-je prévenir l’hyphéma?

Le meilleur moyen d’éviter un hyphéma traumatique est de porter des lunettes de sécurité ou d’autres lunettes de protection chaque fois que vous participez à des activités potentiellement dangereuses.

Les lunettes de sport protectrices doivent être portées lors de la pratique du baseball, du softball, du racquetball, du basketball, du hockey ou d’autres sports présentant un risque de traumatisme pour les yeux.

Sachez également que des sports comme la boxe augmentent considérablement le risque d’un hyphéma traumatique.

Find Eye Doctor

Planifier un examen

Trouver Eye Doctor