AccueilChirurgie visuelleTypes de chirurgie visuelle

La chirurgie de la presbytie

Un des problèmes de vision les plus frustrants est certainement la perte de la vision rapprochée causée par une pathologie normale liée à l’âge, la presbytie.

La presbytie affecte tout le monde à un certain moment après l’âge de 40 ans, même les personnes qui ont eu une "parfaite" vision de 20/20 la plupart de leur vie ou qui ont subi une chirurgie au LASIK ou à la PRK dans leur jeunesse.

Autrefois, la solution habituellement utilisée pour corriger la presbytie consistait à porter des lunettes de lecture ou des lunettes à foyers multifocaux, comme les verres bifocaux ou les verres progressifs.

De nombreuses tentatives d’élaboration d’une correction chirurgicale de la presbytie ont été effectuées au fil des ans. Certaines d’entre elles, comme la kératoplastie conductrice (CK), étaient prometteuses, mais elles n’ont pas été couramment utilisées par les spécialistes de la chirurgie réfractive.

Voici un bref résumé des plus récents types de chirurgie pour la presbytie qui ont été approuvés par la FDA pour être utilisés aux États-Unis et de nouvelles procédures toujours en développement ou approuvées uniquement à l’extérieur des États-Unis.

Greffe encastrée cornéenne Kamra

Élaborée par AcuFocus, la greffe encastrée cornéenne Kamra a été approuvée par la FDA pour une utilisation aux États-Unis en avril 2015. Elle est également offerte dans près de 50 pays.

La greffe encastrée Kamra est conçue pour réduire ou éliminer le besoin de lunettes de lecture chez les personnes âgées entre 45 et 60 ans qui ont une bonne vision à distance sans lunettes, mais qui ont de la difficulté à voir de près en raison de la presbytie.

La greffe encastrée Kamra est extrêmement petite et mince, avec un diamètre de seulement 3,8 millimètres (mm) et une épaisseur de 6 /microns, soit environ deux fois plus mince que la pellicule de plastique utilisée pour emballer les aliments. Elle est opaque, avec une minuscule (1,6 mm) ouverture au centre.

La greffe encastrée est implantée lors d’une chirurgie dans la cornée, directement devant la pupille de l’œil. L’ouverture centrale de la greffe encastrée Kamra crée un effet de caméra en trou d’épingle, ce qui augmente le champ de vision naturel. Cela améliore la vision rapprochée tout en conservant une bonne vision éloignée.

La greffe encastrée Kamra est implantée dans l’œil non dominant. Ainsi, les deux yeux peuvent être utilisés pour une vision éloignée, tandis que la greffe encastrée améliore la vision rapprochée de l’œil non dominant.

La procédure d’implantation de la greffe encastrée Kamra dure moins de 15 minutes et peut être effectuée dans le cabinet du chirurgien oculaire. Aucun point de suture n’est nécessaire. La période de guérison peut varier d’une personne à l’autre, mais la plupart des gens sont en mesure de reprendre leurs activités normales, y compris le retour au travail, 24 ou 48 heures après la chirurgie.

Greffe encastrée Raindrop pour la vision de près

La greffe encastrée Raindrop pour la vision de près (ReVision Optics) était une petite greffe encastrée cornéenne transparente qui a été approuvée par la FDA pour la chirurgie de la presbytie en juin 2016.

Bien que de nombreux patients et chirurgiens aient été satisfaits de la performance de la greffe encastrée, elle n’a pas connu de succès commercial. ReVision Optics a fermé ses portes, et la greffe encastrée Raindrop a connu une fin de série en janvier 2018.

Microlentilles Presbia Flexivue

La microlentille Presbia Flexivue était une autre greffe encastrée cornéenne conçue pour améliorer la vision de près. Élaboré par l’entreprise Presbia PLC, basée en Irlande, ce dispositif a reçu un marquage « CE », permettant sa distribution commerciale en Europe, mais il n’a pas été approuvé par la FDA pour une utilisation aux États-Unis.

La greffe encastrée de microlentille claire Presbia Flexivue avait un diamètre de seulement 3,2 mm et se déclinait en un éventail de puissances, selon les besoins de vision rapprochée du patient. La greffe encastrée pouvait être retirée et remplacée avec une lentille de puissance supérieure ou inférieure, au besoin.

Une étude européenne réalisée sur la microlentille Presbia Flexivue a révélé que 97 % des patients ont affirmé que leur vision éloignée et rapprochée était bonne ou excellente après l’intervention, sans lunettes de lecture.

Un essai clinique requis pour l’approbation par la FDA de la procédure avec la microlentille Presbia Flexivue a débuté en 2014, mais Presbia a abandonné sa microlentille Presbia Flexivue en 2019.

LASIK monovision

Une autre chirurgie de la presbytie pouvant réduire le besoin de lunettes de lecture est le LASIK monovision. Pour cette technique, le chirurgien au LASIK corrige entièrement la vision éloignée d’un œil (habituellement l’œil dominant) et rend volontairement l’œil non dominant légèrement myope.

Le LASIK monovision atténue efficacement les problèmes de vision rapprochée causés par la presbytie puisqu’un œil légèrement myope voit les objets à proximité clairement sans lunettes. Ainsi, après le LASIK monovision, l’œil dominant donne une bonne vision éloignée, tandis que l’œil non dominant est responsable d’affûter la vision rapprochée.

Une procédure monovision en tout genre, qu’il s’agisse du LASIK monovision ou de monovision avec verres de contact, implique un certain compromis. Bien que les deux yeux continuent de travailler en équipe, la vision éloignée n’est habituellement pas aussi claire après une procédure monovision qu’elle l’aurait été si l’œil non dominant n’était pas myope.

Malgré tout, la plupart des personnes qui optent pour le LASIK monovision ont l’impression qu’accepter la perte mineure de clarté de vision éloignée provoquée par la monovision est un bon compromis pour être en mesure de relativement bien voir à toutes les distances sans lunettes.

De plus, si une personne désire avoir une vision éloignée plus claire après une chirurgie au LASIK monovision pour certaines activités, comme conduire la nuit, des lunettes ou des verres de contact spéciaux peuvent être prescrits pour corriger la myopie dans l’œil non dominant et optimiser la vision éloignée.

Kératoplastie conductrice monovision

La kératoplastie conductrice (CK) utilise une énergie à radiofréquence faible pour faire rétrécir les fibres de collagène en périphérie de la cornée. Cela rend la courbe au centre de la cornée plus prononcée, ayant pour effet d’allonger un globe oculaire trop court et d’améliorer la capacité de focalisation de près.

La kératoplastie conductrice a été approuvée en 2002 pour la réduction temporaire de l’hypermétropie, puis elle a été approuvée en avril 2004 pour l’amélioration temporaire de la vision rapprochée chez les personnes atteintes de presbytie.

Lors d’une technique de monovision appelée NearVision CK (Refractec), une kératoplastie conductrice est effectuée pour un œil seulement, habituellement l’œil non dominant, afin de corriger la presbytie chez les personnes qui peuvent bien voir de loin sans lunettes ni verres de contact, mais qui ont besoin de corriger leur vision de près.

Il est judicieux d’essayer la procédure de monovision avec des verres de contact ou avec des lentilles d’essai dans le cabinet du professionnel des soins de la vue avant de subir une intervention NearVision CK pour s’assurer de son adaptation.

Après la procédure de trois minutes, vous remarquerez probablement une amélioration de votre vision de près, mais vous pourriez avoir à patienter quelques semaines avant d’atteindre le degré final de correction de la vision.

La kératoplastie conductrice est intéressante puisqu’elle est minimalement effractive, entre autres. Certaines personnes font l’expérience de déchirures, d’une sensation de corps étranger ou de fluctuations de la vision, mais ces effets sont généralement temporaires.

Échange réfractif de cristallin

L’échange réfractif de cristallin consiste à enlever le cristallin naturel de l’œil et à le remplacer par une lentille intraoculaire pour améliorer la vision. La procédure ressemble beaucoup à une chirurgie de la cataracte, mais, lors d’un échange réfractif de cristallin, le cristallin naturel qui est retiré n’est pas devenu embrouillé par une cataracte.

L’échange réfractif de cristallin peut réduire efficacement le besoin d’utiliser des lunettes de lecture grâce à une lentille intraoculaire multifocale ou à une lentille intraoculaire accommodante. Ces deux types de lentilles intraoculaires haut de gamme peuvent rétablir une vision rapprochée satisfaisante tout en procurant une vision éloignée nette sans lunettes.

Une autre option consiste à effectuer une correction monovision avec un échange réfractif de cristallin.

LASIK multifocal (PresbyLASIK)

Différentes zones dans une lentille intraoculaire multifocale permettent de corriger la vision à des distances rapprochées, intermédiaires et éloignées. Dans le cadre d’une procédure expérimentale, appelée LASIK multifocal ou PresbyLASIK, des zones semblables sont créées dans la surface claire à l’avant de l’œil (cornée) avec un laser excimère pour corriger la /presbytie.

Le PresbyLASIK est une procédure expérimentale qui n’est pas encore approuvée par la FDA pour être utilisée aux États-Unis. Des essais cliniques réalisés aux États-Unis pour étudier l’efficacité et l’innocuité de la procédure sont présentement en cours, mais elles sont effectuées en Europe depuis 2001.

Find Eye Doctor

Planifier un examen

Trouver Eye Doctor