AccueilMaladies oculairesMaladies oculaires A-Z

Hétérochromie : 2 yeux de couleurs différentes

L’hétérochromie est le terme utilisé pour décrire le fait que les yeux d’une personne ne sont pas de la même couleur. Dans de nombreux cas, cela signifie que chaque œil est d’une couleur différente (par exemple, un œil est brun et l’autre œil est vert), mais cela peut aussi signifier qu’il y a au moins deux couleurs distinctes dans différentes parties d’un œil ou des deux yeux.

L’hétérochromie est une affection rare qui touche l’iris, la partie colorée de l’œil. Un pigment situé dans l’iris, appelé mélanine, donne aux yeux leur couleur distincte.

ARTICLE CONNEXE : Le mystère des yeux noisette

Hétérochromie iridum et hétérochromie iridis

Lorsque les yeux d’une personne présentent une forme quelconque de coloration multiple, il s’agit probablement d’une hétérochromie iridum ou d’une hétérochromie iridis. Les deux noms peuvent être utilisés pour décrire l’affection évoquée ci-dessus : l’hétérochromie oculaire.

Différentes formes d’hétérochromie peuvent affecter la peau et les cheveux, donc le fait de rattacher iridum ou iridis au terme précise que seuls les yeux sont affectés.

Causes de l’hétérochromie

Une mutation génétique serait à l’origine de presque toutes les formes congénitales d’hétérochromie. La mutation est bénigne, ce qui signifie qu’elle n’est pas liée à une maladie sous-jacente et qu’elle ne causera aucun mal.

Cette « surprise » génétique aléatoire affecte les niveaux de mélanine sur différentes parties d’un iris ou des deux iris. Des couleurs des yeux les plus répandues, les yeux bruns contiennent le plus de mélanine et les yeux bleus en contiennent le moins.

Les animaux peuvent eux aussi être atteints d’hétérochromie. Vous avez probablement déjà remarqué un chien dont les yeux étaient de deux couleurs différentes. Comme d’autres animaux domestiques, les chiens peuvent faire l’objet du même phénomène génétique que les humains.

L’hétérochromie est généralement sans danger lorsqu’elle est présente dès la naissance ou au début du développement (hétérochromie congénitale), mais elle peut cependant indiquer une affection sous-jacente telle que le syndrome de Waardenburg.

Dans de rares cas, l’hétérochromie peut survenir plus tard dans la vie en raison d’une maladie, d’une blessure ou de l’utilisation de certains médicaments. On l’appelle hétérochromie acquise..

Types d’hétérochromie

Il existe trois principaux types d’hétérochromie, chacun avec ses propres caractéristiques visuelles :

  • Hétérochromie complète : Deux yeux « dépareillés », de couleurs complètement différentes.

  • Hétérochromie centrale : Des yeux multicolores qui ont une certaine couleur près de la pupille, puis passent à une autre couleur vers le bord de l’iris. Cela affecte habituellement les deux yeux.

  • Hétérochromie sectorielle : Des yeux bicolores dont l’iris présente plutôt un motif, une tache d’une autre couleur que le reste de l’iris. Également appelée hétérochromie partielle, elle est le type d’hétérochromie qui présente le plus de variantes. La couleur secondaire peut ressembler à une fine tranche de couleur dans un œil et occuper les deux tiers de l’iris dans l’autre. Elle peut être présente dans un seul œil ou bien dans les deux yeux.

Une affection appelée anisocorie peut facilement être confondue avec l’hétérochromie. Elle donne l’impression que les deux yeux ont une couleur différente, alors qu’en fait la différence ne concerne que la taille de la pupille (qui peut faire paraître un œil plus foncé que l’autre) et non la couleur réelle des yeux.

VOUS AVEZ PLUS DE QUESTIONS ? Trouvez un professionnel près de chez vous.

Find Eye Doctor

Planifier un examen

Trouver Eye Doctor