AccueilChirurgie visuelleTypes de chirurgie visuelle

Chirurgie oculaire au LASEK : comment ça fonctionne

La chirurgie oculaire au LASEK est une variation de la PRK pour corriger la myopie (brachymétropie), l’hypermétropie (hyperopie) et l’astigmatisme. Le LASEK combine certaines méthodes du LASIK et de la PRK.

Le LASIK demeure la chirurgie oculaire au laser la plus prisée, mais pour certaines personnes qui ne sont pas de bons candidats au LASIK, la PRK et le LASEK peuvent être de meilleures options et produire des résultats comparables au LASIK.

Comme d’autres types de chirurgie réfractive au laser, le LASEK agit en changeant la forme de la cornée à l’aide d’un laser à excimère, permettant à la lumière pénétrant dans l’œil d’être correctement mise au point sur la rétine pour donner une vision claire sans lunettes ni verres de contact.

La façon dont les chirurgies au LASIK, à la PRK et au LASEK sont effectuées dépend principalement de la façon dont l’œil est préparé pour le traitement au laser :

  • Pendant la chirurgie LASIK, un "volet" circulaire mince est formé à la surface de l’œil à l’aide d’un microkératotome ou d’un outil de chirurgie au laser femtoseconde. Ensuite, le chirurgien rabat le volet à charnière pour accéder au stroma et changer la forme du tissu cornéen à l’aide d’un laser à excimère.

    Le volet est ensuite retourné dans sa position d’origine et sert de bandage naturel, assurant le confort de l’œil pendant sa guérison. Le volet adhère fermement sans point de suture, et la guérison est relativement rapide.

  • Pendant la chirurgie PRK, plutôt que de former un volet cornéen comme pour le LASIK, le chirurgien enlève complètement la couche extérieure extrêmement mince de la cornée (épithélium, qui est comme une "couche de peau" claire recouvrant la cornée), à l’aide d’une solution alcoolisée, d’un dispositif de "polissage" ou d’un instrument chirurgical arrondi. Le stroma cornéen sous-jacent est ensuite remodelé avec un laser à excimère. Une nouvelle couche épithéliale se forme dans un délai de cinq jours.

  • La procédure au LASEK comprend quelques éléments du LASIK et de la PRK. Comme pour la PRK, l’épithélium cornéen est séparé de la couche de stroma sous-jacente. Toutefois, plutôt que de retirer entièrement ce tissu et de le mettre de côté comme avec la PRK, le chirurgien de la procédure au LASEK repousse un "volet" extrêmement fin d’épithélium sur un côté de la cornée, où il demeure attaché à l’œil (comme le volet plus épais de tissu cornéen formé pendant la chirurgie au LASIK).

    Une fois le traitement au laser terminé, le tissu épithélial est repositionné sur la surface de l’œil pour recouvrir le stroma traité au laser, et un verre de contact servant de bandage est posé sur l’œil pour garder l’épithélium en place pendant la guérison.

Une autre chirurgie oculaire au laser, appelée epi-LASIK ou e-LASIK, est très semblable au LASEK. Toutefois, plutôt que d’utiliser de l’alcool pour dégager l’épithélium comme pour le LASEK, le chirurgien effectuant l’epi-LASEK utilise habituellement une lame en plastique arrondie pour séparer la pellicule épithéliale de l’œil. Cela évite la possibilité d’une réaction causée par l’alcool, qui peut tuer les cellules épithéliales.

Le LASIK, la PRK et le LASEK ont tous des taux de succès élevés et des résultats similaires pour la vision. Une méthode n’est pas nécessairement meilleure qu’une autre à long terme, mais la vision a tendance à être plus floue pendant la première semaine suivant le LASEK, contrairement au LASIK et à la PRK.

Après un examen de la vue, votre chirurgien oculaire vous conseillera sur le type de chirurgie oculaire au laser qui convient à vos besoins et à vos exigences.

LASEK vs LASIK

Le volet à charnière de la chirurgie au LASEK est créé dans la couche épithéliale de l’œil et est beaucoup plus mince que le volet cornéen formé pendant le LASIK, qui contient des tissus épithéliaux et des tissus plus profonds du stroma).

Cela est particulièrement important si vous avez une cornée naturellement mince qui fait en sorte que vous n’êtes pas admissible au LASIK.

La technique au LASEK permet d’éviter les complications liées à la chirurgie au LASIK en lien avec le volet cornéen et diminue les risques d’enlever une trop grande partie de la cornée avec le laser à excimère et de compromettre l’intégrité structurelle de l’œil. En évitant de former un volet plus profond, on réduit aussi légèrement les risques de développer de la sécheresse oculaire après une chirurgie oculaire au LASEK.

Le LASEK peut également être une meilleure option si vous présentez une myopie importante, qui nécessite d’enlever plus de tissu au centre de la cornée pour corriger l’erreur réfractive, ou si votre emploi ou vos loisirs sont associés à des risques élevés de blessure oculaire et de déplacement du volet cornéen formé pendant la chirurgie au LASIK.

Toutefois, il est important de souligner que le LASEK implique habituellement plus d’inconfort et une période de récupération plus longue que celle de la chirurgie au LASIK.

LASEK vs PRK

Le LASEK est très semblable à la PRK. Chaque méthode implique de soulever une couche épithéliale extrêmement mince pour accéder aux tissus cornéens plus profonds plutôt que de former un volet cornéen plus épais, comme pour la chirurgie au LASIK.

La principale différence entre le LASEK et la PRK, c’est que le LASEK consiste à préserver et à replacer la couche épithéliale, tandis que la PRK implique de retirer entièrement la couche épithéliale et de laisser une nouvelle couche épithéliale se former au cours des jours suivant la chirurgie.

Auparavant, de nombreux chirurgiens croyaient que, en préservant la couche épithéliale, le LASEK aurait une période de récupération plus rapide que la PRK. En pratique, toutefois, de nombreux chirurgiens ont découvert que la période de guérison de la couche épithéliale replacée pendant le LASEK est plus longue que la croissance d’une nouvelle couche épithéliale après la PRK.

La PRK demeure la technique "d’ablation de surface" la plus prisée (PRK, LASEK et epi-LASIK).

Chirurgie oculaire au LASEK : À quoi s’attendre

Avant. Votre chirurgien oculaire effectuera un examen de la vue détaillé et un bilan de santé générale pour déterminer si vous êtes un candidat admissible à la chirurgie oculaire au LASEK. De nombreux chirurgiens oculaires recommandent le LASEK uniquement aux personnes qui ne sont pas admissibles à la chirurgie au LASIK.

Si vous portez des verres de contact, votre professionnel des soins de la vue vous demandera probablement de cesser de les porter pendant une certaine période avant de prendre des mesures en vue de la chirurgie oculaire au laser puisque les verres de contact peuvent changer la forme naturelle de la cornée.

De plus, vous ne pourrez pas conduire après la chirurgie. Une personne devra vous reconduire. Vous devrez également vous absenter du travail, environ une semaine pour les cas typiques, pendant la guérison de vos yeux et l’amélioration de votre vision.

Pendant. Des gouttes anesthésiques sont d’abord déposées dans votre œil. Ensuite, le chirurgien effectue une découpe circulaire dans l’épithélium cornéen à l’aide d’une fine lame (tréphine). Une petite partie du cercle en forme d’arc n’est pas coupée par la tréphine, afin que le "volet" épithélial créé demeure attaché à l’œil.

Une solution d’alcool diluée est placée sur l’œil pendant environ 30 secondes, ce qui dégage les bords de l’épithélium et qui permet au chirurgien de pousser doucement sur le volet relâché de l’épithélium sur le côté.

Le laser à excimère est ensuite positionné sur l’œil pour reformer le stroma cornéen et corriger la vision. Une fois le traitement au laser terminé, le volet épithélial est repositionné sur l’œil.

Un verre de contact spécial servant de bandage protecteur est ensuite déposé sur l’œil.

La chirurgie oculaire au LASEK est une chirurgie ambulatoire qui devrait durer environ 15 minutes par œil. Vous demeurez éveillé pendant la procédure et vous ne devriez ressentir aucune douleur, mais votre chirurgien peut vous donner un léger sédatif pour vous aider à relaxer.

Après. Vous pouvez retourner à la maison après une courte période de repos suite à une chirurgie au LASEK. La plupart des gens affirment avoir ressenti un inconfort léger à modéré pendant les premiers jours suivant le LASEK.

Vous devrez garder le verre de contact servant de "bandage" sur votre œil pendant environ quatre jours, pendant que les cellules épithéliales en surface guérissent et se régénèrent. Votre professionnel des soins de la vue prescrira également des stéroïdes et des antibiotiques topiques que vous devrez utiliser pendant environ trois semaines pour favoriser la guérison et minimiser les risques d’infection.

Habituellement, la récupération de la vision après une chirurgie au LASEK (et à epi-LASIK) est considérablement plus lente qu’après une chirurgie au LASIK et souvent plus lente que la récupération après la PRK. La récupération visuelle initiale peut prendre jusqu’à une semaine avec le LASEK (par opposition à la période de 24 heures habituelle pour les cas de LASIK) et les résultats finaux peuvent être constatés après quelques semaines à plusieurs mois.

Les résultats du LASEK et de la PRK sont semblables aux résultats du LASIK. La plupart des gens obtiennent une vision de 20/20 après une chirurgie oculaire au laser, et presque tous les patients atteignent une acuité visuelle de 20/40 ou mieux. Selon votre degré d’erreur réfractive, vous pourriez tout de même avoir à porter des lunettes ou des verres de contact, mais l’ordonnance sera considérablement plus petite.

Comme le LASIK et la PRK, la chirurgie oculaire au LASEK n’est pas nécessairement une solution à la presbytie, une perte de la vision de près naturelle associée au vieillissement. Votre professionnel des soins de la vue sera en mesure de déterminer si vous êtes un candidat admissible à la chirurgie de la presbytie à la place.

Risques et complications du LASEK

Les complications du LASEK et de la PRK sont comparables aux complications du LASIK. Les effets secondaires peuvent comprendre des troubles de la vision tels que :

  • Vision floue, halos et reflets

  • Une sur-correction, une sous-correction ou une régression considérable pouvant nécessiter une autre chirurgie ou l’utilisation de lunettes ou de verres de contact pour certaines activités ou toutes les activités

  • Sécheresse oculaire

  • Infection oculaire et irritation

Bien que le LASEK permette d’éviter les risques du LASIK associés au volet cornéen, il existe certaines complications exclusives à la chirurgie au LASEK.

Dans certains cas, le mince volet épithélial créé pendant le LASEK n’est pas assez résistant pour être replacé sur la zone traitée et sera enlevé entièrement, comme pour la PRK. Habituellement, cela ne représente pas de risque, mais si vous présentez une myopie importante, vous êtes plus susceptible de faire l’expérience d’une vision floue.

La solution alcoolisée utilisée pendant le LASEK endommage les tissus des cellules épithéliales qui ralentissent le processus de guérison immédiatement après la chirurgie. La récupération après l’epi-LASIK est habituellement plus rapide car aucun alcool n’est utilisé pour créer la couche épithéliale.

La chirurgie oculaire au LASEK offre une solution de rechange sécuritaire et efficace au LASIK, mais elle est habituellement effectuée seulement si vous n’êtes pas un bon candidat pour la chirurgie oculaire au LASIK, en raison de la récupération visuelle plus rapide et de l’inconfort minimal associés au LASIK.

Un professionnel des soins de la vue d’expérience sera en mesure de déterminer si le LASEK est la chirurgie de correction de la vision qui répond le mieux à vos besoins.

Find Eye Doctor

Planifier un examen

Trouver Eye Doctor