AccueilChirurgie visuelleTypes de chirurgie visuelle

Risques et complications du LASIK

Le LASIK et d’autres types de chirurgie oculaire au laser, telles que la PRK et le LASEK, ont d’excellents profils d’innocuité et sont associés à des taux de succès très élevés. Ces chirurgies sont conçues pour traiter la myopie (brachymétropie), l’hypermétropie (hyperopie) et l’astigmatisme, et elles peuvent vous permettre de vivre sans lunettes ni verres de contact.

Les complications dangereuses pour la vue, telles qu’une importante perte de la vision causée par la chirurgie au LASIK, sont extrêmement rares, et de nombreux effets secondaires et complications d’une chirurgie oculaire au laser peuvent être corrigés par une autre chirurgie ou par un traitement médicamenteux.

Toutefois, comme avec toute autre chirurgie, il existe une possibilité de risques, d’effets secondaires et de limitations que vous devez connaître comme il faut avant de choisir de subir cette intervention (ou toute autre intervention). Choisir un chirurgien oculaire au LASIK compétent et expérimenté peut aider à réduire ces risques et vous permettre d’obtenir les meilleurs résultats possibles suite à votre chirurgie oculaire au laser.

La première étape consiste à déterminer si vous êtes un bon candidat pour une intervention de correction de la vue. Votre professionnel des soins de la vue effectuera un examen de la vue diagnostique exhaustif pour déterminer si vous êtes admissible à la chirurgie au LASIK. Ce professionnel évaluera :

  • La forme et l’épaisseur de votre cornée.

  • Vos erreurs de réfraction et la taille de vos pupilles.

  • L’humidité de vos yeux, pour évaluer le risque de développer le syndrome des yeux secs).

  • Votre santé générale et vos antécédents médicaux.

  • Et tous les médicaments que vous prenez.

Même si vous n’êtes pas un bon candidat pour le LASIK, ne vous inquiétez pas. Vous pourriez tout de même être en mesure de faire corriger votre vision avec un autre type de chirurgie de correction de la vision, comme la PRK, le LASEK ou les lentilles implantables.

Facteurs de risques et limitations de la chirurgie oculaire au LASIK

Ce n’est pas tout le monde qui est un bon candidat pour la chirurgie oculaire au LASIK. Certains problèmes et facteurs anatomiques peuvent accroître vos risques d’avoir des résultats indésirables ou vous empêcher d’avoir des résultats optimaux avec le LASIK. Ceux-ci comprennent :

  • Cornées trop minces ou irrégulières

  • Pupilles larges

  • Erreur réfractive élevée

  • Vision instable

  • Sécheresse oculaire

  • Votre âge

  • Si vous êtes enceinte

  • Si vous souffrez de certaines maladies dégénératives ou auto-immunes actives

Pour consulter une liste de vérification exhaustive des facteurs de risques liés au LASIK et pour déterminer si vous êtes un candidat approprié ou non, lisez notre document Critères de réussite du LASIK.

Effets secondaires et complications du LASIK

Des dizaines de millions de personnes dans le monde ont eu recours à la chirurgie oculaire au LASIK pour corriger leur vision depuis l’apparition de cette intervention, il y a plus de 20 ans, et les chirurgiens de LASIK expérimentés affirment que les taux de complications graves sont estimés à moins de 1 %.

Les complications et les effets secondaires fréquents du LASIK sont indiqués ci-dessous. La plupart de ces problèmes peuvent être corrigés avec un traitement médicamenteux ou avec une autre "chirurgie" corrective.

Inconfort et troubles de la vision temporaires. Il est normal de ressentir de l’inconfort, comme une faible irritation ou une légère sensibilité, pendant les premiers jours suivant une chirurgie au LASIK. Pendant les premières semaines ou les premiers mois, vous pourriez également ressentir les symptômes suivants : halos; éblouissement et éclats dans les environnements peu éclairés, surtout la nuit; symptômes de sécheresse oculaire; et vision moins nette. Dans la grande majorité des cas, ces problèmes sont temporaires et disparaissent entièrement après trois à six mois.

Complications liées au volet. La procédure LASIK implique la formation d’un mince volet à charnière sur la surface avant de la cornée. Il est soulevé pendant la chirurgie pour changer la forme de l’œil au laser. Le volet est ensuite replacé pour former un bandage naturel.

Si le volet n’est pas fait correctement pendant l’intervention au LASIK, il pourrait ne pas adhérer adéquatement à la surface de l’oeil ou il pourrait se former des rides microscopiques, appelées stries, sur le volet. Bien qu’elles soient rares, ces complications liées au volet peuvent causer des aberrations optiques et une déformation de la vision.

D’anciennes études (associées à une technologie plus ancienne) indiquent que les complications liées au volet se produisent dans 0,3 % à 5,7 % des interventions au LASIK, selon le numéro d’avril 2006 de l’ouvrage American Academy of Ophthalmology. Dans une étude composée de 3 009 chirurgies au LASIK consécutives effectuées d’août 2002 à juillet 2009 à l’aide d’un laser femtoseconde pour former le volet, les complications liées au volet se sont produites dans moins d’un demi-pourcent (0,37 %) de ces interventions, et toutes les complications ont été contrôlées lors de la même chirurgie.

Souvenez-vous que vous pouvez réduire vos risques de complications liées au LASIK en choisissant un chirurgien oculaire expérimenté ayant une bonne réputation.

Certains problèmes associés aux complications liées au volet pendant le LASIK comprennent :

  • Astigmatisme irrégulier. Ce problème est causé par une surface cornéenne irrégulièrement courbée. L’astigmatisme irrégulier peut également se produire suite à une correction au laser qui n’est pas centrée correctement sur l’œil ou suite à une guérison irrégulière. Les symptômes consécutifs peuvent comprendre une vision double (diplopie) ou des "images fantômes." Dans de tels cas, l’œil pourrait avoir besoin d’un nouveau traitement ou d’une chirurgie corrective.

  • Prolifération épithéliale. Ce phénomène se produit lorsque des cellules de la couche externe de la cornée (épithélium) prolifèrent sous le volet après une chirurgie au LASIK. Dans la plupart des cas, la prolifération épithéliale est autolimitative et ne cause aucun problème. Toutefois, dans certains cas, soit entre 1 % et 2 % des interventions au LASIK signalées, des symptômes d’inconfort et une vision trouble peuvent se produire, et une chirurgie supplémentaire est nécessaire pour soulever le volet et retirer les cellules épithéliales.

  • Kératite lamellaire diffuse. Surnommée "syndrome des sables du Sahara," cette inflammation qui se forme sous le volet du LASIK peut être causée par plusieurs facteurs. Il est normal d’avoir une certaine inflammation de la cornée après une chirurgie au LASIK, mais si elle n’est pas contrôlée, comme c’est le cas pour la kératite lamellaire diffuse, elle peut nuire à la guérison et entraîner une perte de la vision. Une kératite lamellaire diffuse réagit habituellement aux traitements contenant des antibiotiques et des stéroïdes topiques. De plus, il est possible d’avoir à soulever et à nettoyer le volet pour éliminer les cellules inflammatoires et éviter d’endommager les tissus.

  • Kératectasie ou kératocône. Il s’agit d’un renflement très rare de la surface de l’œil qui peut se produire si une trop grande quantité de tissus est retirée de la cornée pendant l’intervention au LASIK ou si la cornée était faible avant l’intervention au LASIK, comme il est possible de l’observer à l’aide d’une topographie cornéenne, un appareil de cartographie. Le kératocône se développe rarement après une intervention au LASIK sans facteur de risque connu. La chirurgie corrective au laser n’est habituellement pas adéquate dans de tels cas, et des verres de contact perméables aux gaz ou des implants cornéens peuvent être recommandés pour garder la cornée en place. Il existe également un traitement, appelé réticulation du collagène cornéen, qui peut être effectué pour fortifier la cornée.

Sécheresse oculaire après le LASIK. Certaines personnes qui ont subi une chirurgie au LASIK faite remarquer une diminution de la production de larmes pendant le processus de guérison, ce qui peut causer un inconfort oculaire et une vision floue. Ce phénomène est habituellement temporaire et peut être traité efficacement avec des gouttes ophtalmiques lubrifiantes ou par d’autres moyens.

Les problèmes de sécheresse oculaire disparaissent habituellement lorsque la guérison de l’œil est terminée, ce qui peut durer jusqu’à six mois. Les personnes qui souffrent déjà de sécheresse oculaire grave ne sont généralement pas de bons candidats au LASIK.

Sous-correction, sur-correction ou régression significative. Les patients n’ont pas tous une vision de 20/20 après une chirurgie oculaire au LASIK, et des verres de contact ou des lunettes peuvent tout de même être requis dans de rares cas pour certaines activités ou toutes les activités. Si le laser enlève trop ou pas assez de tissu cornéen, ou si le processus de guérison de vos yeux n’est pas habituel, vos résultats visuels ne seront pas optimaux.

Le fait que les yeux ne réagissent pas à la chirurgie oculaire au laser de manière prévisible pourrait être une cause possible d’un résultat imparfait. Une autre cause possible pourrait être que la vision, qui était optimale peu après l’intervention au LASIK, a régressé au fil du temps en raison d’une "guérison trop importante."

Dans la plupart des cas, une sous-correction ou une régression significative peut être traitée par une autre correction de la vision au laser, après que le chirurgien ait confirmé la stabilité de l’erreur réfractive résiduelle.

Infection oculaire. Comme le volet cornéen fait office de bandage naturel, les infections oculaires se produisent rarement après le LASIK, soit moins fréquemment qu’après des interventions réfractives de la cornée sans volet, comme la PRK. Il est tout de même important d’utiliser des gouttes ophtalmiques médicamentées, tel que recommandé après l’intervention au LASIK pour éviter l’infection et contrôle l’inflammation pendant la guérison des yeux.

Les complications du LASIK sont-elles fréquentes?

L’innocuité et l’efficacité de la chirurgie au LASIK continuent de s’améliorer, grâce à une technologie de plus en plus sophistiquée, aux compétences des chirurgiens et à la sélection optimale des patients.

Les complications étaient généralement plus fréquentes dans les premières années du LASIK, lorsque des études à la fin des années 90 ont indiqué que jusqu’à 5 % des personnes ayant fait appel à la correction de la vision au laser présentaient un problème ou un autre. Récemment, la quantité de complications graves s’élevait à moins de 1 %.

Une étude internationale sur le LASIK publiée en 2016 déclarait que plus de 98 % des personnes ayant subi une chirurgie au LASIK entre 2008 et 2015 étaient satisfaites de leurs résultats.

La confiance du public envers le LASIK s’est améliorée au cours des dernières années en raison des taux de succès remarquables et de la grande satisfaction des patients envers les résultats d’une chirurgie au LASIK. Toutefois, comme pour toute autre chirurgie, le LASIK implique des complications potentielles. Il est donc important d’évaluer les avantages et les risques avant d’opter pour la chirurgie.

Les lunettes après le LASIK

Bien que l’objectif de la chirurgie au LASIK soit d’éliminer le besoin de lunettes ou de verres de contact dans la mesure du possible, dans certains cas, vous pourriez tout de même avoir à porter des lunettes, à certaines occasions ou en tout temps, après une intervention au LASIK.

Par exemple, pour corriger les problèmes persistants de sécheresse oculaire après le LASIK, les lunettes munies de verres photochromiques peuvent soulager la photophobie (sensibilité à la lumière) associée à la sécheresse oculaire.

Pour les personnes ayant une légère erreur réfractive résiduelle ne nécessitant pas de chirurgie supplémentaire, il peut être judicieux de porter des lunettes correctives pour certaines tâches visuelles, comme la conduite nocturne.

Si vous devez porter des lunettes après une intervention au LASIK, choisissez des verres avec un traitement antireflet pour optimiser votre vision et votre confort.

De plus, si vous avez plus de 40 ans, songez à opter pour des verres progressifs afin d’améliorer votre vision pour la lecture en plus d’avoir une vision plus nette de loin.

Aimee Rodrigues a également contribué à cet article.

Epithelial ingrowth after LASIK. Cornea and Refractive Atlas of Clinical Wisdom (Chapter 29). SLACK Incorporated, 2011.

Intraoperative complications of LASIK flaps using the IntraLase femtosecond laser in 3,009 cases. Journal of Refractive Surgery. Novembre 2010.

Révision/Mise à jour : Modern laser in situ keratomileusis outcomes. Journal of Cataract & Refractive Surgery. Août 2016.

Avoidance, recognition, and management of LASIK complications. American Journal of Ophthalmology. Avril 2006.

Find Eye Doctor

Planifier un examen

Trouver Eye Doctor