Accueil Maladies Maladies oculaires de A à Z

La pinguécula

Qu’est-ce qu’une pinguécula ? 

Une pinguécula est un dépot légèrement surélevé de couleur pâle tirant sur le jaune de la conjonctive sur la partie blanche de l’œil (la sclère), près du bord de la cornée. Habituellement, la pinguécula est située du côté nasal de la cornée (vers le nez), mais elle peut parfois apparaître du côté temporal (vers la tempe).

Qu’est-ce qui provoque une pinguécula ?

La cause exacte des pinguéculas est inconnue. Il est admis que les rayonnements ultraviolets émis par le soleil sont une cause favorisante, ainsi que l’exposition fréquente à la poussière et au vent.

La sécheresse oculaire peut aussi être un facteur contribuant à la croissance de pinguéculas.

Les pinguéculas sont plus fréquentes chez les personnes d’âge moyen ou âgées qui passent beaucoup de temps au soleil. Cependant, elles peuvent également se produire chez les personnes plus jeunes, voire les enfants, plus particulièrement ceux qui sont souvent à l’extérieur sans lunettes de soleil ou de chapeaux pour protéger leurs yeux des rayons ultraviolets du soleil.

Pour diminuer le risque d’avoir une pinguécula, il semble donc utile de porter des lunettes de soleil à l’extérieur dans les régions très ensoleillées et venteuses.

Signes et symptômes d’une pinguécula

Chez la plupart des personnes, les pinguéculas n’engendrent que peu de symptômes, mais présentent simplement un aspect disgracieux.

Elles sont tout à fait bénignes, mais parfois peuvent provoquer une sensation de brûlure, de picotements, de démangeaisons, de sensation de corps étranger. Comme pour les yeux secs, cela est dû à une mauvaise lubrification de leur surface par le film lacrymal. Il arrive aussi que se produise une inflammation de la pinguécula, avec rougeurs et une accentuation des signes d’irritation de l’œil.

Parfois, les gens confondent les pinguéculas avec une croissance oculaire appelée ptérygion, mais ce sont deux pathologies différentes.

Traitement des pinguéculas

La pinguecula étant une affection bénigne et le plus souvent asymptomatique, aucun traitement n’est généralement indiqué.

En prévention, on peut conseiller le port de verres solaires à l’extérieur, et de verres photochromiques pour les porteurs de lunettes. Les verres photochromiques s’assombrissent automatiquement à la lumière du soleil, protégeant ainsi de l’éblouissement tout en apportant une protection contre les UV.

En cas de sensation désagréable, l’instillation de larmes artificielles est utile pour mieux lubrifier les yeux.

S’il se produit une inflammation, la prescription de collyre anti-inflammatoire pendant quelques jours suffit généralement à calmer les choses.

En cas de persistance des symptômes et au cas où elle devienne trop importante et gênante on peut envisager l’ablation chirurgicale de la pinguécula. Cette ablation peut aussi être faite à titre esthétique en l’absence de gêne, ou encore si la pinguécula empêche le port de lentilles de contact. Pour en avoir le cœur net, consultez votre ophtalmologiste !

One-year outcome of argon laser photocoagulation of pinguecula. Cornea. Juillet 2013.

Six things to know about pinguecula and pterygium. American Academy of Ophthalmology. Juillet 2016.

Therapeutic uses of scleral contact lenses for ocular surface disease: patient selection and special considerations. Clinical Optometry. Février 2018.

What is a pinguecula and a pterygium (surfer’s eye)? American Academy of Ophthalmology. Octobre 2020.

Pinguecula (yellow bump on eye). Kellogg Eye Center. Consulté en avril 2021.

Pinguecula. American Optometric Association. Consulté en avril 2021.