AccueilLunettesTypes de verres

Comment choisir les meilleurs verres pour vos lunettes

Les verres que vous choisissez pour vos lunettes, encore plus que les montures, déterminent souvent votre niveau de satisfaction à l’égard de vos lunettes.

Pourtant, l’achat de verres de lunettes n’est pas si simple. Ce guide vous aidera à démystifier les différents types de verres de lunettes et à choisir des verres et des traitements qui répondent le mieux à vos besoins tout en vous proposant le meilleur rapport qualité / prix.

L’importance de choisir les bons verres de lunettes

Lorsque vous achetez des lunettes, la monture que vous choisissez est importante tant pour votre apparence que pour votre confort. Quant aux verres, leur choix a une incidence sur quatre facteurs : la vision, l’apparence, le confort, et la sécurité. Cependant, les gens font souvent l’erreur de ne pas passer assez de temps pour choisir leurs verres, notamment les matériaux, la surface optique appelée design, et les traitements apposés à la surface des verres. Cet article décrit les rudiments à avoir en tête pour acheter judicieusement ses verres de lunettes.

Qu’est-ce que le design des verres de lunettes ?

Selon le défaut de vision et la correction dont vous avez besoin, vos verres seront sculptés différemment. Pour corriger la myopie, l’hypermétropie ou l’astigmatisme, on utilise des verres ayant la même puissance de correction sur toute leur surface, ou verres unifocaux. Les verres progressifs, quant à eux, corrigent la presbytie (et les autres défauts visuels coexistant avec la presbytie) grâce à une puissance progressive qui permet de corriger la vue à plusieurs distances (de près, de loin ou en vision intermédiaire) sans démarcation visible. Pour votre confort et la qualité de votre vision, le design de vos verres peut être personnalisé pour tenir compte de nombreux paramètres tels que vos habitudes de vie (utilisation d’écrans au quotidien, habitudes de lecture, conduite…) et votre morphologie. N’hésitez pas à parler à votre opticien des activités que vous effectuez régulièrement : cela l'aidera à vous guider dans le choix des verres qui vous correspondent le mieux !

Matériaux des verres de lunettes : caractéristiques et avantages

Verres en “verre”, c’est-à-dire en matière minérale

Au début, tous les verres de lunettes étaient faits en verre. Bien que les verres en verre (dits minéraux) offrent une capacité optique exceptionnelle, ils sont lourds et peuvent se briser facilement, ce qui pourrait blesser gravement les yeux et même entraîner la perte d’un œil. Pour ces raisons, les verres minéraux ne sont presque plus utilisés pour les lunettes.

Verres en matière plastique

En 1947, l’entreprise Armorlite Lens Company en Californie a lancé les premiers verres de lunettes en plastique léger. Ces verres étaient fabriqués dans un plastique polymère appelé CR-39 (abréviation de " Columbia Resin 39 "), appelé ainsi car il est le résultat de la 39e formulation d’un plastique à séchage thermique développé par PPG Industries au début des années 40.

Compte tenu de sa légèreté (environ la moitié du poids du verre), de son faible coût et de ses qualités optiques exceptionnelles, le plastique CR-39 demeure un matériau courant pour les verres de lunettes encore aujourd’hui.

Verres en polycarbonate

Au début des années 1970, Gentex Corporation a lancé les premiers verres en polycarbonate pour les lunettes de sécurité. Plus tard pendant la même décennie, puis dans les années 1980 les verres en polycarbonate se sont généralisés. Développé à l’origine pour les visières de casques de l’US Air Force, pour les "vitres pare-balles" dans les banques et d’autres applications de sécurité, le polycarbonate est léger et possède des propriétés de résistance aux impacts beaucoup plus importantes que le plastique CR-39. C’est pour cela qu’il est le matériau plébiscité pour les lunettes pour enfants, les lunettes de sécurité et les lunettes de sport.

Verres en plastique à indice élevé

Au cours des 30 dernières années, plusieurs fabricants de verres ont lancé des verres en plastique à indice élevé. Ces verres sont plus minces et plus légers que les verres en plastique CR-39 parce qu’ils ont un indice de réfraction plus élevé (voir ci-dessous) et qu’ils peuvent avoir une densité plus faible. Voici une liste des matériaux courants pour les verres de lunettes, en ordre d’indice de réfraction et d’épaisseur des verres (de bons indicateurs du coût). Tous les matériaux indiqués sont en plastique.

Matériau des verres
Matériau des verresIndice de réfractionNombre d’AbbeÉléments et avantage majeurs
Plastiques à indice élevé1.70 à 1.7436 (1.70)
33 (1.74)
Les verres les plus minces du marché.
Bloquent 100 % des UV.
Légers.
Plastiques à indice élevé1.60 à 1.6736 (1.60)
32 (1.67)
Minces et légers.
Bloquent 100 % des UV.
Moins chers que les verres ayant un indice élevé de 1,70 à 1,74.
Verres en plastique Tribrid1.6041Minces et légers.
Résistent beaucoup mieux aux chocs que les verres en plastique CR-39 et en plastique à indice élevé (sauf polycarbonate et Trivex).
Valeur d’Abbe plus élevée que le polycarbonate
Inconvénient : disponible dans des modèles de verre peu variés pour l’instant.
Verres en polycarbonate1.58630Résistance supérieure à l’impact.
Bloquent 100 % des UV.
Plus légers que les verres en plastique à indice élevé
Plastique Trivex1.5445Résistance supérieure à l’impact.
Bloquent 100 % des UV.
Valeur d’Abbe plus élevée que le polycarbonate
Matériau des verres le plus léger du marché.
Plastique CR-391.49858
Faible coût
Inconvénients : verres épais

Indice de réfraction

Chaque matériau de verre de lunette possède un indice de réfraction qui traduit sa capacité à dévier la lumière. Cet indice est aussi un moyen d’évaluer l’épaisseur finale du verre. Ainsi, plus l’indice est élevé, plus son épaisseur est mince.

Par exemple, vous avez une myopie de -5.00 dioptries. Un verre composé de matériau d’indice 1,74 sera plus fin qu’un verre composé d’un matériau d’indice 1,6. L’indice de réfraction des matériaux actuels des verres de lunettes varie de 1,498 (plastique CR-39) à 1,74 (une variété précise de plastique à indice élevé). Par conséquent, pour la prescription, un verre composé de plastique CR-39 sera le verre le plus épais disponible, et un verre en plastique à indice élevé de 1,74 sera le plus mince.

Nombre d’Abbe

Le nombre d’Abbe d’un matériau de verre est une mesure objective de la façon dont le verre disperse la lumière en différentes longueurs d’onde c'est-à-dire en différentes couleurs lorsque les rayons lumineux le traversent. Les matériaux des verres ayant un faible nombre d’Abbe ont une forte dispersion, ce qui peut donner lieu à une aberration chromatique visible, comme des halos colorés autour des objets, en particulier les lumières.

Lorsqu’elle est présente, l’aberration chromatique se remarque particulièrement lorsque la personne met son regard en périphérie du verre. Au contraire, si elle regarde à travers la zone centrale du verre, elle remarquera beaucoup moins cette aberration chromatique. regarde directement dans la zone optique centrale des verres. Le nombre d’Abbe doit son nom au physicien allemand Ernst Abbe (1840-1905) qui a défini cette mesure de la qualité optique.

VOIR AUSSI: Comment nettoyer des lunettes sans rayer vos verres

Design asphérique

En plus de choisir un matériau de verre qui a un indice élevé de réfraction, une autre façon de choisir des verres plus minces est d’opter pour un design asphérique.

Les designs asphériques (où la courbure des verres change graduellement du centre du verre jusqu’à son bord) permettent aux fabricants de verres d’utiliser des courbes plus planes lorsqu’ils fabriquent des verres de lunettes, sans dégrader la performance optique de ceux-ci.

Étant donné que les verres asphériques sont plus plats que les designs de verres conventionnels (sphériques), ils grossissent moins les yeux de leur porteur, ce qui améliore l’esthétique. Dans certains cas, les designs asphériques améliorent aussi la clarté de la vision périphérique de l’utilisateur. La plupart des verres en plastique à indice élevé ont un design asphérique pour optimiser l’apparence et la performance optique des verres.

Épaisseur centrale minimale (ou épaisseur des bords)

Pour se conformer aux normes CE établies pour la résistance aux chocs, un laboratoire optique ne peut pas fabriquer des verres plus minces que le seuil établi.

Dans les verres (concaves) pour corriger la myopie, la partie la plus mince du verre est le centre optique, qui se trouve au milieu ou près du milieu. Dans les verres (convexes) qui corrigent l’hypermétropie, la partie la plus mince du verre se trouve sur les bords.

En raison de leur résistance aux chocs supérieure, les verres en polycarbonate qui corrigent la myopie peuvent être fabriqués avec une épaisseur centrale de seulement 1,0 mm, tout en respectant la norme de résistance aux chocs. Les verres qui corrigent la myopie faits d’autres matériaux sont habituellement plus épais au centre pour respecter la norme.

La taille et la forme de la monture auront également une incidence sur l’épaisseur de vos verres, en particulier si votre correction est élevée. En optant pour une monture plus petite et bien centrée, vous pouvez réduire considérablement l’épaisseur et le poids de vos verres, quel que soit le matériau de verres que vous choisissez. Ainsi, les verres les plus minces pour votre correction sont les verres asphériques composés d’un matériau à indice élevé, portés sur une petite monture.

Traitements pour verres de lunettes

Le traitement des verres vous permet d’avoir les lunettes les plus confortables, durables et esthétiques possibles. Mais ce n’est pas tout : ils contribuent également à protéger votre capital vision au long terme… Découvrons ensemble les principaux traitements et leurs fonctions.

Si vous ne portez pas de lunettes de soleil à l’extérieur, assurez-vous que vos verres bloquent 100% des rayons UV.

Traitement améliorant la résistance aux rayures

Tous les matériaux légers pour lunettes (voir le tableau) ont une surface nettement plus souple et plus sujette aux rayures et aux abrasions que les verres minéraux. Par conséquent, tous les verres en plastique nécessitent un traitement, appliqué lors de leur fabrication, pour améliorer leur résistance aux rayures et assurer une plus grande durabilité des verres.

La plupart des traitements actuels pour réduire le risque de rayures (également appelés couches dures) permettent de rendre les verres de vos lunettes presque aussi résistants aux rayures que le verre minéral, et cela sans ses défauts ! En effet, les verres en matière organique seront beaucoup plus légers et nettement plus résistants aux chocs.

Traitement antireflet

Un traitement antireflet améliore tous les verres de lunettes. Il élimine les reflets sur les verres qui réduisent contraste et clarté, en particulier la nuit. Il rend également vos verres presque invisibles. Les verres antireflet sont beaucoup plus esthétiques notamment sur les photos.

Un traitement antireflet est particulièrement important si vous optez pour des verres à indice élevé, puisque plus l’indice de réfraction d’un matériau de verre est élevé, plus les verres reflètent la lumière. En fait, les verres à indice élevé peuvent refléter jusqu’à 50 % plus de lumière que les verres CR-39, entraînant ainsi beaucoup plus de gênes visuelles.

Traitement anti-UV

L’exposition cumulative aux rayonnements ultraviolets (UV) tout au long de sa vie peut générer des problèmes oculaires liés à l’âge, notamment les cataractes et la dégénérescence maculaire.

Par conséquent, il est conseillé de protéger les yeux des UV dès la petite enfance. Bonne nouvelle, tous les verres en plastique d'indice de réfraction au-delà de 1.5 et les verres en polycarbonate respectant la norme CE, ont une protection UV 100 % sur la face avant du verre, en raison des caractéristiques absorbantes du matériau des verres. Cependant, si vous optez pour des verres en plastique CR-39, sachez que ces verres nécessitent un traitement supplémentaire pour offrir une protection UV équivalente à celle des autres matériaux de verres.

Traitements filtrant la lumière bleu-violet

La lumière bleue est une partie de la lumière visible. Elle est émise principalement par le soleil, mais aussi par nos éclairages domestiques et les écrans que nous utilisons de plus en plus longtemps et à distance très rapprochée de nos yeux.

Elle se compose de la lumière bleu turquoise, bénéfique pour notre organisme, et de la lumière bleu-violet. Une exposition prolongée à cette lumière bleu-violet est au long terme potentiellement nocive pour notre rétine dont elle accélérerait le vieillissement*.

Pour contribuer à la protection de vos yeux, tout en bénéficiant des bienfaits de la lumière bleu turquoise, optez pour un traitement filtrant sélectivement la lumière bleue.

A noter qu’il existe également des matériaux de verres qui filtrent la lumière bleue, à utiliser conjointement avec un traitement pour maximiser la protection offerte par vos lunettes.

Traitement photochromique

Ce traitement permet aux verres de lunettes de s’assombrir automatiquement face aux rayons UV du soleil et aux rayons de lumière à haute énergie visible (HEV), puis de redevenir rapidement transparents à l’intérieur. Les verres photochromiques sont disponibles dans pratiquement tous les matériaux et designs de verres.

Lorsque vous achetez des verres de lunettes, rien ne saurait remplacer les conseils d’un expert

N’hésitez pas à demander conseil à votre ophtalmologiste et à votre opticien pour savoir quels verres de lunettes et traitements répondent le mieux à vos besoins particuliers et votre correction.

* La lumière bleue nocive induit du stress oxydant et limite les défenses antioxydantes. Cette lumière contribue donc à accélérer le vieillissement rétinien : Marie et al., Cell Death and Disease, 2018 / Arnault, Barrau et al., PlosOne, 2013.

Find Eye Doctor

Trouvez un opticien proche de chez vous

Rechercher