Accueil Lunettes

Comment lire votre ordonnance de lunettes

Vous venez de passer un examen de la vue, et votre ophtalmologiste vous a remis une ordonnance pour vos lunettes.

Il a probablement mentionné que vous êtes myope, hypermétrope ou peut-être astigmate. (Si ce n’est pas le cas et que vous avez besoin d’un examen de la vue supplémentaire, veuillez trouver un professionnel de la vue ou un opticien près de chez vous.)

Que signifient tous ces chiffres sur votre ordonnance de lunettes? Et les abréviations, comme OD, OS, SPH et CYL ?

Le présent article vous aidera à déchiffrer toutes les composantes de votre ordonnance pour en discuter en toute connaissance de cause avec votre professionnel de la vue au moment d’acheter des lunettes.

Signification des abréviations OD et OS

La première étape pour comprendre votre ordonnance de lunettes est de savoir ce que veulent dire " OD " et " OS ". Ce sont les abréviations de oculus dexter et oculus sinister, des termes latins désignant l’œil droit et l’œil gauche.

Votre ordonnance de lunettes peut également contenir une colonne étiquetée " OU ". Ceci est l’abréviation du terme latin oculus uterque,désignant les " deux yeux ".

Malgré l’usage traditionnel de ces abréviations latines pour les ordonnances de lunettes, de lentilles de contact et de médicaments oculaires, la plupart des professionnels de la vue modernisent leurs ordonnances et emploient plutôt les abréviations OD (œil droit) et OG (œil gauche) au lieu de OD et OS.

Autres détails sur votre ordonnance

Votre ordonnance de lunettes contient aussi d’autres termes et abréviations. Il s’agit notamment de :

Sphère (SPH) indique la puissance du verre, mesurée en dioptries (D), prescrite pour corriger la myopie ou l’hypermétropie. Si le chiffre qui apparaît sous ce titre s’accompagne d’un signe négatif (–), vous êtes myope; si le chiffre s’accompagne d’un signe positif (+) ou s’il n’est pas précédé d’un signe positif ou d’un signe négatif, vous êtes hypermétrope.

Le terme " sphère" signifie la correction pour la myopie ou l’hypermétropie est " sphérique " ou égale pour tous les méridiens de l’œil.

Cylindre (CYL) indique la puissance du verre pour l’astigmatisme. Si rien n’apparaît dans cette colonne, vous n’êtes pas astigmate, ou votre astigmatisme est tellement léger qu’il n’est pas vraiment nécessaire de le corriger au moyen des verres de vos lunettes.

Le terme " cylindre " signifie que la puissance ajoutée de ce verre pour corriger l’astigmatisme n’est pas sphérique, mais qu’il est au contraire façonné de sorte qu’un méridien n’ait pas de courbure supplémentaire, et que le méridien perpendiculaire à ce méridien " sans puissance ajouté " ait la puissance et la courbure maximales pour corriger l’astigmatisme.

Le chiffre dans la colonne cylindre peut être précédé d’un signe négatif (pour la correction d’astigmatisme myope) ou d’un signe positif (pour l’astigmatisme hypermétrope). La puissance cylindrique suit toujours la puissance sphérique sur une ordonnance de lunettes.

Les méridiens de l’œil sont déterminés en superposant une échelle de mesure à la surface frontale de l’œil. Le meridien à 90 degrés est le méridien vertical de l’œil, et le méridien à 180 degrés est le méridien horizontal.

Axe. Décrit le méridien du verre qui ne contient pas de puissance cylindrique pour corriger l’astigmatisme. L’axe se définit par un chiffre allant de 1 à 180. Le nombre 90 correspond au méridien vertical de l’œil, et le nombre 180 correspond au méridien horizontal.

Si une ordonnance de lunettes indique une puissance cylindrique, elle doit aussi préciser une valeur d’axe, qui suit la puissance cylindrique et est précédée d’un " x " si elle est écrite à la main.

L’axe est le méridien du verre qui est à 90 degrés du méridien qui contient la puissance cylindrique.

Add. Puissance de grossissement additionnée au bas des verres multifocauxs pour corriger la presbytie. Le chiffre indiqué dans cette section de l’ordonnance est toujours une puissance "positive", même s’il n’est pas précédé d’un symbole plus. Généralement, il est compris entre +0,75 et +3,00 D et la puissance sera identique pour les deux yeux.

Prisme. La valeur de la puissance du prisme, mesurée en dioptries prismatiques (" p.d. " ou un triangle en exposant si rédigé à la main), prescrite pour compenser les problèmes d’alignement des yeux. Seul un petit pourcentage d’ordonnance de lunettes incluent un prisme.

Lorsqu’elle est indiquée, la valeur du prisme apparaît en unités métriques ou en fractions (0,5 ou ½, par exemple), et la direction du prisme est indiquée par la position relative de sa "base" ou de son bord le plus épais. Quatre abréviations sont utilisées pour la direction du prisme: BH = base du haut; BB = base du bas; BI = base intérieure (près du nez du porteur); BE = base extérieure (près des oreilles du porteur).

La puissance sphérique, la puissance cylindrique et la puissance d’addition sont toujours indiquées en dioptries. Elles se présentent sous une forme décimale et sont généralement écrites en quarts de dioptries (0,25 D). Les valeurs de l’axe sont des nombres entiers de 1 à 180 et indiquent uniquement un emplacement méridien, pas une puissance. Lorsque les dioptries prismatiques sont indiquées sous forme décimale, un seul chiffre apparaît habituellement après la décimale (p. ex., 0,5).

Informations complémentaires Votre professionnel de la vue peut également inscrire des recommandations de verres particuliers sur votre ordonnance de lunettes (comme un traitement antireflet, verres photochromiques, et/ou des verres progressifs) pour vous offrir la correction de vision la plus confortable possible.

Exemple d’ordonnance de lunettes

Ce n’est pas clair ? Prenons un exemple pour y voir plus clair. (Le jeu de mots est voulu.)

Voici un exemple d’ordonnance de lunettes :

ED -2,00 SPH +2,00 add 0,5 p.d. BD

LE -1,00 -0,50 x 180 +2,00 add 0,5 p.d. BU

Dans ce cas-ci, l’ophtalmologiste a prescrit une sphère de -2,00 D pour la correction d’une myopie dans l’œil droit (OD). Il n’y a pas de correction de l’astigmatisme pour cet œil, ce qui fait qu’aucune puissance de cylindre ou d’axe n’est indiquée. Cet ophtalmologiste a décidé d’ajouter " SPH " pour confirmer que l’œil droit est le seul à se voir prescrire une puissance sphérique. (Certains médecins ajouteront " DS " pour " dioptre sphère ", d’autres laisseront cette zone vide).

L’œil gauche (OG ou OS) se voir prescrire une sphère de -1,00 D pour une myopie, plus un cylindre de -0,50 D pour corriger un astigmatisme. La puissance cylindrique a son axe au méridien 180, ce qui veut dire que le méridien horizontal (180 degrés) de l’œil n’a pas de puissance ajoutée pour l’astigmatisme et le méridien vertical (90 degrés) obtient l’ajout de -0,50 D.

Les deux yeux se voient prescrire un " ajout de puissance " +2,00 D pour la correction de la presbytie et cette paire de lunettes inclut une correction de prisme de 0,5 prisme dioptre dans chaque œil. Dans l’œil droit, le prisme est base du bas (BD) ; dans l’œil gauche, le prisme est base du haut (BU).

Une ordonnance de lunettes n’est pas l’équivalent d’une ordonnance de lentilles de contact

Les ordonnances de lunettes et de lentilles de contact ne sont pas pareilles. Une ordonnance de lunettes est destinée à l’achat de lunettes uniquement. Elle n’indique pas certains renseignements essentiels pour une ordonnance de lentilles de contact et qui ne peuvent être obtenus que pendant une consultation et un ajustement de lentilles de contact.

Les verres de lunettes sont placés à une certaine distance des yeux, tandis que les lentilles de contact reposent directement sur les yeux. Cette distance affecte la puissance de correction requise pour que les yeux puissent faire la mise au point correctement.

En plus des renseignements indiqués sur une ordonnance de lunettes, une ordonnance de lentilles de contact doit préciser la courbure de base (centrale) de la surface arrière de la lentille de contact, le diamètre de la lentille, le fabricant particulier et le nom de la marque de lentilles.

De plus, la puissance d’une ordonnance de lunettes est souvent modifiée lorsqu’il faut déterminer la meilleure puissance pour des lentilles de contact. L’une des raisons est que les verres de lunettes sont portés à une certaine distance (habituellement environ 12 millimètres) de la surface de l’œil, tandis que les lentilles de contact sont placées directement sur la cornée.

Une ordonnance de lentilles de contact adéquates peut être faite uniquement après un ajustement des lentilles et une évaluation de la réaction de vos yeux aux lentilles et au port de lentille de contact en général par l’ophtalmologiste qui prépare l’ordonnance.

Il vous revient de conserver votre ordonnance

L’Optical Consumer Complaints Service (OCCS) stipule " qu’un ophtalmologiste est obligé de vous fournir une ordonnance écrite après un examen de la vue. Vous pouvez ensuite prendre cette ordonnance avec vous dans un autre cabinet. 

" Légalement, l’ordonnance doit contenir les résultats de base de l’examen de la vue.

" Il existe toutefois d’autres mesures ou résultats nécessaires pour délivrer des lunettes, mais ceux-ci devront être réalisés par « l’établissement fournisseur » (l’endroit où vous achetez les lunettes). Cela peut parfois poser des difficultés en cas d’achat en ligne, mais la loi n’exige pas que l’optométriste pratiquant l’examen inclut ces détails car ils peuvent varier en fonction du type de monture et de verres choisis. "

Cette réglementation vise à protéger la "portabilité" de votre ordonnance de lunettes, en vous permettant de l’utiliser pour acheter des lunettes auprès de l’opticien de votre choix.

Find Eye Doctor

Trouvez un opticien proche de chez vous

Rechercher