AccueilSoins des yeuxExamens de la vue

Test de l’œil directeur :
comment trouver son œil directeur

Vous avez entendu les termes "œil directeur" et "dominance oculaire," mais vous n’êtes pas sûr(e) de leur signification ou de la manière dont vous pouvez réaliser un test de l’œil directeur ? Voici quelques notions de base...

L’œil directeur — Qu’est-ce que c’est ?

L’œil directeur est celui qui fournit un degré d’informations légèrement supérieur à la partie visuelle du cerveau et qui relaie avec plus de précision les informations sur la localisation des objets.

Dans la plupart des cas, le terme "œil directeur" est employé pour décrire l’état visuel normal dans lequel les deux yeux fonctionnent bien ensemble et ont une acuité visuelle relativement similaire, et où l’un des yeux est simplement l’œil "directeur" ou "préféré".

Mais parfois, "l’œil directeur" est utilisé pour désigner l’œil ayant une vision normale et fonctionnant dans des cas dysfonctionnels d’amblyopie et de strabisme.

Le test de l’œil directeur

Voici un test simple de l’œil directeur pour déterminer quel est votre œil préférentiel :

  1. Tendez vos bras devant vous et créez une ouverture triangulaire entre vos pouces et vos index en plaçant vos mains ensemble, à un angle de 45 degrés.

  2. En gardant les deux yeux ouverts, placez au centre de cette ouverture triangulaire un objet distant — par exemple une horloge murale ou une poignée de porte.

  3. Fermez l’œil gauche.

  4. Si l’objet reste centré, votre œil droit (celui qui est ouvert) est votre œil directeur. Si l’objet n’est plus encadré par vos mains, votre œil gauche est votre œil directeur.

Voici un autre test facile de l’œil directeur :

  1. Tendez un bras, en tenant le pouce de cette main en position verticale. (vous pouvez aussi vous servir de votre index au lieu de votre pouce).

  2. En gardant les deux yeux ouverts et centrés sur un objet distant, superposez votre pouce sur cet objet. (Ne vous inquiétez pas si vous avez l’impression que votre pouce disparaît en partie — c’est normal).

  3. Fermez alternativement un œil à la fois.

  4. L’œil qui maintient votre pouce directement devant l’objet alors que l’autre œil est fermé est votre œil directeur.

Ces deux tests de l’œil directeur sont classés comme étant des tests de "visée", puisqu’ils consistent à aligner une cible visuelle avec un dispositif de visée de fortune (imitant la "visée" du canon d’un fusil).

Certaines études ont montré que les tests de visée de l’œil directeur, bien que simples à réaliser et généralement précis, peuvent être affectés par la main (voir ci-dessous) et d’autres facteurs non visuels.

Pour éviter ces facteurs de confusion, certains chercheurs affirment que les tests de l’œil directeur qui ne sont pas de visée peuvent être un moyen plus précis de déterminer quel est l’œil directeur (ce qu’on appelle également la dominance oculaire).

Lors de ces tests, le sujet garde les deux yeux ouverts, et des stimuli visuels sont présentés à chaque œil séparément à l’aide de dispositifs optiques spécifiques. Mais la limite des tests de l’œil directeur qui ne sont pas dits "de visée", c’est que le matériel et la compétence nécessaires pour les réaliser ne se trouvent généralement que dans des cliniques spécialisées ou dans des établissements de recherche.

Dans la plupart des cas, des examens simples des yeux comme ceux décrits ci-dessus permettront d’identifier avec précision quel est l'œil directeur.

La dominance oculaire et la préférence manuelle

Bien que la dominance oculaire et la préférence manuelle (le fait d’être droitier ou gaucher) ne soient pas directement liées, ces traits sont associés de manière significative.

Des études démographiques montrent qu’environ 90% des gens sont droitiers et que l’œil directeur d’environ 67% des gens est l’œil droit.

Bien que des recherches aient montré qu’il y a de grandes chances pour que l’œil directeur d’une personne droitière soit l’œil droit — environ 2,5 fois plus que les chances que son œil directeur soit l’œil gauche — il est impossible de prédire la dominance oculaire en se basant uniquement sur la préférence manuelle.

Aucun œil directeur : est-ce possible ?

Est-il possible de ne pas avoir un œil directeur ? Peut-être, mais c'est assez rare et ce serait peu commun.

Si un fort degré de dominance n’est pas manifeste dans un test de l’œil directeur, il est plus probable qu’une personne ait une dominance oculaire mixte (également appelée dominance oculaire alternée), où un œil est directeur pour certaines fonctions ou tâches, et l’autre œil est directeur à d’autres moments.

Certaines personnes peuvent réaliser un test de vision de l’œil directeur et constater que la cible visuelle n’est pas parfaitement alignée dans le cadre triangulaire formé par leurs mains ou avec leur pouce (selon le type de test oculaire qu’elles réalisent) avec l’un ou l’autre œil.

Il existe un large éventail de degrés de dominance oculaire parmi les individus (il en va de même pour la préférence manuelle). En d’autres termes, certaines personnes peuvent avoir un œil très directeur, tandis que d’autres peuvent avoir une différence moindre dans la dominance de leurs deux yeux.

Dans une certaine mesure, cependant, la dominance des yeux est implantée dans notre cerveau.

Dans le cortex visuel (la partie du cerveau qui traite les informations visuelles) se trouvent des bandes de cellules nerveuses (neurones) appelées colonnes de dominance oculaire. Ces bandes de neurones semblent répondre préférentiellement à l’apport d’un œil ou de l’autre et sont importantes pour le développement de la vision binoculaire.

Mais les chercheurs pensent également qu’il existe un certain chevauchement et une certaine plasticité dans ces colonnes de dominance oculaire — ce qui suggère que la dominance oculaire peut être variable, en alternance et peut-être incomplète chez certains individus.

L’œil directeur et le tir, la photographie et le sport

Quelle est donc l’importance pratique de réaliser un test de l’œil directeur ?

Savoir quel est votre œil directeur peut vous aider à être plus performant dans une variété d’activités. En voici quelques exemples courants:

Si vous êtes droitier, mais que votre œil directeur est le gauche, cette dominance croisée peut poser des problèmes de précision.

L’œil directeur et le tir. Vous avez du mal à atteindre des cibles en mouvement avec votre fusil ? Il se peut que vous ayez une dominance croisée — c’est-à-dire que votre œil directeur et votre main dominante se trouvent sur des côtés opposés de votre corps.

Par exemple, si vous êtes droitier (et donc droitier au niveau de l’épaule) mais que vous avez un œil gauche directeur, vous pouvez vous retrouver à tirer derrière une cible en mouvement de gauche à droite et devant une cible en mouvement de droite à gauche. Le fait de le savoir vous permettra de faire les bons réglages pour améliorer votre précision de tir.

Une autre possibilité pour compenser la dominance croisée est de garder les deux yeux ouverts jusqu’à juste avant de tirer. En gardant les deux yeux ouverts, cela vous permet d’utiliser à 100% votre vision périphérique et votre perception de la profondeur pour vous préparer au tir. En fermant votre œil gauche à dominance croisée juste avant le tir, vous pouvez effectuer un réglage de dernière seconde pour mieux aligner le canon de votre fusil avec la cible en mouvement.

L’œil directeur et la photographie. Il est important de savoir quel est votre œil directeur lorsque vous prenez une photographie en regardant dans le viseur d’un appareil photo numérique reflex (DSLR) mono-objectif ou d’une caméra similaire.

Par votre œil directeur, vous aurez un aperçu précis de la prise de vue réelle. En utilisant votre œil non directeur, certains détails seront légèrement déplacés latéralement, ou hors cadre.

L’œil directeur et le sport. Si (comme la plupart des gens) vous êtes droitier / droitière et que votre œil droit est l’œil directeur, certains sports exigeront que vous positionniez correctement votre tête pour tirer pleinement profit de votre œil directeur.

Par exemple, au baseball ou au tennis, vous devrez tourner suffisamment la tête lorsque vous frappez la balle pour que votre œil droit directeur puisse voir clairement la rotation, la vitesse et la position du lancer de la balle qui approche.

Le golf est un autre exemple. Un bon alignement au putting par exemple (et même au niveau du grand jeu), nécessite de tourner la tête comme il faut pour utiliser pleinement votre œil droit directeur afin de visualiser le mouvement que vous vous apprêtez à réaliser, et de positionner avec précision votre corps et la tête du club pour y parvenir.

Si le sport vous tient à cœur et que vous cherchez des conseils sur la meilleure façon de vous servir de vos yeux pour améliorer vos performances sportives, pensez à consulter un ophtalmologiste spécialiste de la vision du sportif.

Handedness and eye-dominance : a meta-analysis of their relationship. Laterality: Asymmetries of Body, Brain and Cognition. Volume 1, issue 1 ; 1996 ; Octobre 2010.

Mechanisms underlying decoding at 7 T : Ocular dominance columns, broad structures, and macroscopic blood vessels in V1 convey information on the stimulated eye. NeuroImage ; Février 2010.

A new method to assess eye dominance. Psicológica. Volume 29, issue 1 ; 2008.

Understanding eye dominance. Texas Parks & Amp ; Wildlife Magazine ; Novembre 2006.

Find Eye Doctor

Trouvez un opticien proche de chez vous

Rechercher