Accueil Maladies Maladies des yeux de A à Z

Types de conjonctivite :
bactérienne, virale ou allergique

La conjonctivite est l’inflammation de la conjonctive, la membrane muqueuse transparente qui recouvre la partie blanche de l’œil.

Les causes d’une inflammation de l’œil et de la conjonctivite comprennent les bactéries, une infection virale ou des allergènes.

On reconnaît souvent la conjonctivite à ses symptômes les plus fréquents qui sont le rougeoiement de l’œil, les paupières gonflées, les yeux qui pleurent et une envie de se gratter l’œil.

Types de conjonctivite

La conjonctivite d’origine bactérienne

La conjonctivite d’origine bactérienne est un type courant de conjonctivite. La bactérie peut se transmettre par contact avec un individu infecté, par exposition à des surfaces contaminées ou par d’autres moyens, tels que des infections des sinus ou des oreilles.

Une conjonctivite allergique peut se produire lorsque vos yeux sont exposés a une substance à laquelle ils sont excessivement sensibles, comme le pollen dans l’air.

Les types les plus communs de bactéries responsables de la conjonctivite bactérienne comprennent le staphylocoque doré, Haemophilus influenzae, le pneumocoque et Pseudomonas aeruginosa. La conjonctivite bactérienne produit généralement un écoulement oculaire épais ou du pus et peut toucher un œil ou les deux yeux.

Dans le cadre d’une infection bactérienne, un collyre antiseptique peut être un traitement efficace. Le traitement de la conjonctivite bactérienne est généralement administré à l’aide de gouttes oculaires antibiotiques topiques ou de pommades oculaires. Le traitement dure généralement entre une et deux semaines, selon la gravité de l’infection.

La conjonctivite virale 

La conjonctivite virale est un autre type commun de conjonctivite très contagieuse, car les virus en suspension dans l’air peuvent être transmis par les éternuements et la toux. La conjonctivite virale peut également accompagner des infections virales courantes des voies respiratoires supérieures telles que la rougeole, la grippe ou le rhume commun.

La conjonctivite virale produit habituellement un écoulement aqueux. En règle générale, l’infection commence dans un œil et se propage rapidement à l’autre.

La conjonctivite virale se résout spontanément et disparaîtra d’elle-même après une courte durée.

Généralement, pour les personnes atteintes d’une conjonctivite virale, les pires journées sont les troisième, quatrième et cinquième journées. Après cela, les yeux commencent à guérir d’eux-mêmes.

Le traitement de la conjonctivite virale comprend généralement des thérapies de soutien, telles que des gouttes oculaires, qui aident à réduire les symptômes : par exemple, les vasoconstricteurs pour blanchir les yeux, les décongestionnants pour réduire le gonflement de la surface et les antihistaminiques pour soulager les démangeaisons occasionnelles.

Les traitements durent habituellement entre une et deux semaines, selon la gravité de l’infection.

Conjonctivite à gonocoque et à chlamydia 

Vous pouvez contracter une conjonctivite à partir d’infections causées par des maladies sexuellement transmissibles telles que la gonorrhée et la chlamydia. Les nouveau-nés peuvent y être exposés lors du passage dans la voie génitale d’une mère infectée.

Le trachome est une forme d’infection à chlamydia qui provoque des cicatrices à la surface des yeux. Le trachome est une des principales causes de cécité pouvant être évitée dans le monde. Si vous êtes enceinte et pensez avoir une maladie sexuellement transmissible, vous devez être soignée et traitée pour toute infection avant la naissance de votre bébé.

Conjonctivite allergique 

Cette forme de conjonctivite causée par des allergies oculaires est très fréquente. Les allergies oculaires, comme d’autres types d’allergies, peuvent être provoquées par des allergènes tels que le pollen, les squames animales et les acariens.

Le symptôme le plus fréquent de la conjonctivite allergique est une démangeaison des yeux, qui peut être soulagée avec du sérum physiologique.

Il est également important d’éviter le composant allergène dans le traitement de la conjonctivite allergique. La conjonctivite allergique peut être saisonnière ou pérenne (toute l’année), en fonction de l’allergène à l’origine de la réaction.

La conjonctivite papillaire géante

Cette conjonctivite affecte généralement les deux yeux et touche souvent les porteurs de lentilles de contact souples. Cette affection peut provoquer une intolérance aux lentilles de contact, des démangeaisons, des sécrétions abondantes, des larmoiements et des bosses rouges sur la face inférieure des paupières.

Vous devez cesser de porter vos lentilles de contact, au moins pour quelques temps. Votre ophtalmologiste peut également vous recommander de changer de type de lentilles de contact, afin de réduire le risque de retour de la conjonctivite.

La conjonctivite non infectieuse 

Cette conjonctivite causée par une irritation des yeux déclenche des rougeurs des yeux pouvant provenir de nombreuses sources, notamment la fumée, les gaz d’échappement diesel, les parfums et certains produits chimiques. Certaines formes de conjonctivite découlent également de la sensibilité à certaines substances ingérées, notamment des herbes telles que l’euphorbe et le curcuma.

Certaines formes de conjonctivite, y compris la conjonctivite papillaire géante, peuvent être causées par les réactions immunitaires de l’œil, telles que la réaction au port de lentilles de contact ou de prothèses oculaires (yeux artificiels). Une réaction aux agents conservateurs dans les gouttes pour les yeux ou crèmes peut également provoquer une conjonctivite toxique.

Find Eye Doctor

Trouvez un opticien proche de chez vous

Rechercher