AccueilMaladies oculairesLes maladies oculaires de A à Z

Quand la vision se dédouble :
la diplopie

La diplopie, vous connaissez ? Derrière ce terme médical, souvent lié à une paralysie oculo-motrice ou à un strabisme, se cache simplement le fait de voir double, c’est-à-dire de percevoir deux objets là où il n’y en a qu’un seul.

Définition de la diplopie

La diplopie n’est pas une maladie en soi mais le symptôme de maladies ou de troubles oculaires très différents.

Ce dédoublement de l'image est généralement horizontal (les objets sont décalés l’un à côté de l’autre), mais il peut être aussi être vertical ou parfois oblique.

Lorsqu’elle est très légère, la diplopie donne seulement une impression de contours d’objets un peu flous. Plus elle est forte, plus la personne touchée distingue clairement les doubles des objets qui l’entourent. Chez certains, la diplopie apparaît, puis disparaît, alors que chez d’autres, elle s’installe de façon permanente. Voir double est bien sûr très gênant dans ses activités quotidiennes : difficile de lire le journal ou de conduire dans ces conditions ! Cela peut aussi perturber l’équilibre dans l’espace et les mouvements. C'est pourquoi il faut consulter un ophtalmologiste rapidement quand elle survient.

La diplopie ne touche parfois qu’un seul œil, on l’appelle alors « diplopie monoculaire ». On la reconnaît au fait qu’elle persiste lorsqu’on ferme l’un des deux yeux. Elle a dans ce cas des causes bien particulières, le plus souvent ophtalmologiques, comme une lésion au niveau de la cornée ou du cristallin d’un œil.

Les causes de la diplopie

La diplopie : un symptôme souvent lié à un trouble oculo-moteur

La diplopie va généralement de pair avec un strabisme, ce qu’on appelle « loucher » dans le langage courant.

Ce mauvais alignement des deux yeux survient lorsque les muscles qui les contrôlent ne font pas parfaitement leur travail. Lorsque le strabisme apparaît dans la petite enfance, le cerveau va généralement ignorer les informations apportées par l’œil dévié pour que la vision ne soit pas double. Mais lorsqu’il survient ou réapparaît chez l’adulte, le cerveau conserve l’information des deux yeux. Résultat : la vue est dédoublée.

Diplopie et paralysie oculo-motrice

Un dysfonctionnement des muscles oculo-moteurs, perturbant l’alignement des deux yeux, peut être à l’origine d’une vision double. Parmi les causes de ce dysfonctionnement, on peut citer : un traumatisme, une maladie d’ordre neurologique (sclérose en plaques, myasthénie), ou encore des pathologies comme le diabète et la maladie de Basedow (hyperthyroïdie). Dans ces cas, la diplopie n'est souvent qu'un des signes parmi d'autres, et peut être accompagnée notamment de douleurs oculaires.

Quoi qu’il en soit et même si elle n’apparaît que temporairement, la diplopie doit vous amener à consulter votre ophtalmologiste sans tarder.

Quels examens lorsque l’on voit double ?

L’ophtalmologiste va d’abord chercher la cause de ce symptôme. Pour cela, il commence généralement par vous poser des questions sur votre vision, sur les circonstances dans lesquelles vous voyez double et si vous ressentez d’autres symptômes. Il cherche une éventuelle déviation d’un de vos yeux ou une lésion oculaire. Il mesure l’acuité visuelle, pratique un fond d’œil et examine vos pupilles.

Il peut aussi vous faire passer un examen au verre rouge et un test de Hess Weiss - Lancaster pour identifier le ou les muscles oculomoteurs qui pourraient causer la déviation d’un œil.

Enfin, il peut rechercher par des examens complémentaires neurologiques, biologiques et radiologiques une cause possible d’atteinte des nerfs oculo-moteurs.

Prendre en charge le strabisme pour ne plus voir double

Pour atténuer ou faire disparaître une diplopie, il faut soigner le strabisme qui la provoque. L’ophtalmologiste peut recommander différentes méthodes selon le niveau de strabisme, en les utilisant seules ou de façon complémentaire.

Le port de lunettes équipées de verres à prismes peut suffire à compenser la vision et supprimer une diplopie légère. L’ophtalmologiste peut aussi vous orienter vers un orthoptiste qui pourra vous proposer, après un bilan, plusieurs séances de rééducation. Objectif : faire travailler les yeux afin de fusionner les deux images. Le port de lunettes associé à de la rééducation orthoptique donnent généralement de bons résultats. Il faut parfois aller jusqu’à une opération du strabisme.

Find Eye Doctor

Trouvez un opticien proche de chez vous

Rechercher